mona iraqi gay hate

Egypte: La police s’est livrée à une rafle dans un hammam, organisée et filmée par une chaîne de télé.

Source:tempsreel.nouvelobs.com, courrierinternational.com

Des “révélations sur le plus grand marécage de déviance collective en plein Caire”, avec “des images du hammam où l’on pratique la déviance sexuelle”, annonce le compte Twitter de Mona Iraqi, présentatrice du programme Ce qu’on nous cache. Le teaser de l’émission parle d’une “première dans l’histoire des médias en Egypte et dans le monde arabe”.

Diffusée dans la soirée du lundi 8 décembre, l’émission était consacrée à un bain public qui servait de lieu de rencontre entre homosexuels. La journaliste avait terminé son reportage la semaine dernière, mais avait préféré repousser sa diffusion dans l’attente d’une intervention de la police, intervention déclenchée à sa propre initiative, pointe Hossam Bahgat, journaliste égyptien et militant des droits de l’homme.

En effet, après avoir informé la police, Mona Iraqi s’était placée dans l’entrée du hammam pour filmer la rafle. Non seulement elle n’a pas flouté les visages, mais en plus elle a diffusé des photos individuelles sur son compte Twitter.

Trente-trois clients et employés du hammam ont été emmenés, nus, au poste de police, rapporte le quotidien égyptien Al-Shourouk. Fait significatif, l’article est illustré par une photo datant d’une autre intervention antigay qui avait défrayé la chronique. A savoir l’arrestation de 52 hommes dans la boîte gay Queens Boat en 2001, qui avaient été jetés en pâture à l’opinion publique et condamnés à de lourdes peines de prison. A l’époque, on avait accusé le régime de Moubarak de vouloir donner des gages de conservatisme moral face aux islamistes. Nombre d’observateurs accusent l’actuel régime d’Abdelfattah Al-Sissi d’user du même procédé.

Toujours selon Hossam Bahgat, cette même journaliste avait déjà illustré sa conception du métier en réalisant un reportage sur unbaltagui – ces gros bras qui sévissent dans les quartiers du Caire – avant de le dénoncer à la police. Tout en courant les festivals avec son film.

Advertisements