zohr oil and gas

La découverte de gaz naturel géante au large des côtes d’Egypte favorisant l’économie égyptienne a provoqué une vente massive des stocks israeliens

La découverte de gaz naturel au large des côtes de L’Egypte, en Méditerranée orientale ,ayant le potentiel pour transformer le bilan énergétique de la région à la faveur de l’Égypte a jeté un froid sur  la perspective pour les actions de producteurs israéliens.

//platform.twitter.com/widgets.js
Le géant italien ENI annonce ce dimanche avoir découvert le plus grand gisement offshore de gaz naturel de Méditerranée dans les eaux territoriales égyptiennes.

  • Indépendance et sécurité pour l’Egypte

En premier lieu, c’est une piste de développement pour l’Egypte d’Abdel fattah Al-Sissi, lequel fonde “la reconstruction de l’Egypte et la survie à l’étau djihadiste sur un mélange de nationalisme et de croissance du bien-être collectif, tel qu’il a été mis en scène avec l’inauguration du doublement du canal de Suez” le 6 août dernier.

“Il s’agit de la plus grande découverte de gaz jamais faite en Egypte et en mer Méditerranée”: l’information provient d’un communiqué diffusé ce dimanche par le géant italien de l’énergie ENI (Ente Nazionale Idrocarburi). Le gisement pourrait représenter un potentiel de 850 milliards de mètres cubes, sur “un secteur de 100 kilomètres carré”, assure la compagnie, précisant que cette découverte, “après son développement total”, va aider à couvrir “les besoins en gaz naturel de l’Egypte durant des décennies”.Plus d”info

Cette découverte a envoyé un froid sur les entreprises d’énergie israéliennes dégringolant le plus sur le marché boursier à Tel Aviv lundi le 31 Août 2015, tandis que des actions égyptiennes étaient parmi les plus grands gagnants à l’échelle mondiale.

Meitav DS Investments Ltd a retrogradé les actions des partenaires au Leviathan, en recommandant les investisseurs de vendre les actions d’entreprises impliquées dans l’exploitation du gisement de Léviathan, en constatant à la fin de la journée que Noble Energy Inc avait bien perdu 8.6 pour cent de sa valeur initiale au marché boursier de New York.

Les actions du Groupe Delek ont plongé 12 pour cent, tandis que Delek Drilling et des filiales d’Avner Oil exploration ont glissé d’une facon si importante jamais vu depuis 2001 vers la fin de la journée boursière en Israël lundi. La prospection pétrolière de Ratio 1992 LP a perdu 23 pour cent de sa valeur initiale.


  • Les prix de gaz naturel ont dégringolé 34 pour cent au cours des 12 derniers mois.

“Ceci n’est pas certainement bon parce qu’il signifie plus d’offre de gaz,donc plus de compétition” pour Israël, Moïse Rahnama, un analyste chez Energy Aspects, “Même s’ils entrent dans le marché mondial de gaz naturel liquéfié , ils vont voir plus de concurrence et une perspective plus en baisse, vu que le marché de LNG passe une période prolongée d’offre excédentaire structurelle.”(Bloomberg.com)

ta oil and gas israel
Source: Investing.com,Le TA-Oil & Gas Index, publié depuis le mois d’ Avril 2011, inclut toutes les données sur le secteur de Pétrole et de Gaz naturel du pays d’Israël.

Le nouveau gisement d’exploitation, qu’Eni dit est le plus grand qui est découvert en Méditerranée, représente un échec de la vision d’Israël pour commencer à exporter son gaz naturel aux pays incluant l’Égypte, la Jordanie et les Territoires Palestiniens.. Au contraire, la production du site – environ 37 pour cent plus grand que celle le Léviathan – peuvent aider l’Égypte à combler son manque énergétique au gaz naturel qui a empiré puisque le printemps arabe s’est déclenché en 2011 qui d’ailleurs a forcé le pays à commencer à importer du carburant pour arriver à satisfaire ses besoins domestiques en énergie.

Face à cette insécurité, et puisque l’exploitation des nouveaux gisements, sur la base d’accords préalables avec Le Caire, revient entièrement à l’ENI,“la découverte égyptienne incarne une alternative valide. Une sorte de ‘seconde Libye’”.

“Le bilan énergétique en Méditerranée orientale aurait changé l’équilibre établie les 2-3 dernières années dans cette region en diminuant le rôle des pays futurs exporteurs comme l’Israël et Chypre en donnant plus de potentiel à l’Égypte,” selon un analyste de GMFUS, a dit par le courrier électronique lundi. “C’est certainement une très bonnes nouvelles pour l’Égypte. Pour Israël, à première vue, ce n’est pas une si bonne nouvelle et compliquera plus loin la prise de décisions sur les exportations possibles de gaz naturel.”

Netanyahu décide de ne pas faire venir le vote planifié sur l'exploitation de gaz naturel au Knesset

L’accord sur l’exploitation du gaz naturel du gouvernement ne sera pas apporté au Knesset pour un vote, le Premier Ministre Benjamin Netanyahu a annoncé lundi le 31 Août 2015.

La décision du Premier ministre a été faite après que le Ministre d’Économie Arye Deri a clarifié qu’il n’hésitera pas de son opposition à être la première personne à jamais signer l’Article 52 de la “Loi antitrust”, qui contournerait les objections du commissaire qui s’en occupe s’il y avaient des préoccupations en ce qui concerne la politique étrangère ou la sécurité nationale.

La Méditerranée orientale, un réservoir prometteur (france24.com)

Généralement, après la découverte d’un gisement, il faut attendre entre 4 et 5 ans avant que le gaz puisse être exploité et commercialisé. L’ENI dit vouloir délimiter le gisement pour assurer son développement rapide grâce aux infrastructures déjà existantes, en mer et sur terre.

Si cette découverte majeure ne permet pas encore à l’Égypte de rivaliser, en termes de réserves, avec les trois géants mondiaux du gaz naturel que sont respectivement l’Iran, la Russie et le Qatar, elle a toutefois, sur le plan géopolitique, une certaine importance en Méditerranée orientale, qui est devenue un bassin d’exploration gazière très prometteur. “La Méditerranée orientale est sur les radars des grandes compagnies de l’énergie et cette découverte va augmenter un peu plus la visibilité de la zone”.

Jusqu’ici, plusieurs gisements avaient été découverts au large d’Israël – les gisements Tamar et Léviathan renfermeraient plus de 900 milliards de m3 de gaz -, du Liban et de Chypre. Selon une étude de l’US Geological Survey publiée en 2010, le bassin levantin renfermerait 1,7 milliard de barils de pétrole et 3 452 milliards de m3 de gaz naturel. Il était d’ailleurs question pour Le Caire de nouer des accords avec les Israéliens et les Chypriotes pour leur acheter du gaz naturel. “Cette découverte complique la donne pour Israël et Chypre, qui pourraient à terme rejoindre les rangs des exportateurs de gaz et qui espéraient compter l’Égypte parmi leurs principaux clients”.

Couvrir ses besoins domestiques”

“Il s’agit d’une très bonne nouvelle” pour l’Égypte, estime Francis Perrin, président de Stratégies et politiques énergétiques (SPE) et directeur de la rédaction du magazine “Pétrole et Gaz arabes”, contacté par France 24.

Si le dossier gazier est convenablement géré par le régime, l’Égypte pourrait se remettre à exporter du gaz. “Cette nouvelle est importante pour l’Europe, qui cherche à réduire sa dépendance à l’égard du gaz russe, explique Francis Perrin. La multiplication des sources en Méditerranée orientale, donc du nombre de fournisseurs potentiels, en plus de celle qui existent déjà, ne peut que lui être favorable”.

zohr egypt field

Source photo: Twitter et Wikipedia

Plus sur le même sujet:

L’Egypte va devenir un grand du gaz naturel 

Advertisements

One thought on “La découverte de gaz naturel géante au large des côtes d’Egypte favorisant l’économie égyptienne a provoqué une vente massive des stocks israeliens”

Thank you for your contribution

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s