svalbard map

Syria war spurs opening of ‘doomsday’ Arctic seed vault- #Syria #refugees Al Jazeera (ENglish/French)

Syria’s civil war has prompted the first withdrawal of seeds from a “doomsday” vault built in an Arctic mountainside to safeguard global food supplies.

The seeds, including samples of wheat, barley and grasses suited to dry regions, have been requested by researchers elsewhere in the Middle East to replace seeds in a gene bank near the Syrian city of Aleppo that has been damaged by the war.

//platform.twitter.com/widgets.js

“Protecting the world’s biodiversity in this manner is precisely the purpose of the Svalbard Global Seed Vault,” Brian Lainoff, a spokesman for the Crop Trust, which runs the underground storage on a Norwegian island 1,300km from the North Pole, told Reuters on Monday.

Protected from nuclear war

The vault, which opened on the Svalbard archipelago in 2008, is designed to protect crop seeds – such as beans, rice and wheat – against the worst cataclysms of nuclear war or disease.

Svalbard Global Seed Vault
  • Located 1,300km beyond the Arctic Circle
  • Total area of 1,000 square metres
  • Only the concrete entrance lobby is visible outside
  • Capacity to store 4,5 million different seed types
  • Situated in permafrost
  • soil that remains frozen throughout the year
  • Constant vault temperature of 18 degrees Celsius below zero
  • Source: Norwegian government

    It has more than 860,000 samples, from almost all nations. Even if the power were to fail, the vault would stay frozen and sealed for at least 200 years.

    The Aleppo seed bank has kept partly functioning, including a cold storage, despite the conflict. But it was no longer able to maintain its role as a hub to grow seeds and distribute them to other nations, mainly in the Middle East.

    Grethe Evjen, an expert at the Norwegian Agriculture Ministry, said the seeds had been requested by the International Center for Agricultural Research in Dry Areas (ICARDA). ICARDA moved its headquarters to Beirut from Aleppo in 2012 because of the war.

    ICARDA wants almost 130 boxes out of 325 it had deposited in the vault, containing a total of 116,000 samples, she told Reuters. They will be sent once paperwork is completed, she said.

    It would be the first withdrawal from the vault, she said. Many seeds from the Aleppo collection have traits resistant to drought, which could help breed crops to withstand climate change in dry areas from Australia to Africa.

    Syria’s four-year civil war has killed an estimated 250,000 people and driven more than 11 million from their homes, with 7.6 million displaced within Syria.

    svalbart seeds vault

    La Syrie obligé d’ appeler la Réserve mondiale de semences au secours pour sauver sa biodiversité se trouvant sur l’île de Svalbart

    Enfoui dans une montagne,La Réserve mondiale de semences du Svalbard, précieuse "Arche de Noé végétale" ou« chambre forte du Jugement dernier » est ultra-sécurisé et assure des conditions de conservation optimales. Même en cas de défaillance électrique, les graines seraient conservées à des températures négatives grâce au pergélisol (sol gelé toute l’année).Lundi, le 21 septembre elle allait pour la première fois être mise à contribution, du fait du conflit syrien.

    La Réserve mondiale de semences du Svalbard, précieuse “Arche de Noé végétale” protégeant la diversité génétique des conflits et des catastrophes naturelles, a annoncé ce lundi 21 septembre qu’elle allait pour la première fois être mise à contribution, du fait du conflit syrien.

    Sa banque de gènes dans la ville syrienne d’Alep ayant été détruite, le Centre international de recherche agricole dans les zones arides (Icarda) a demandé à récupérer des graines pour reconstituer ses stocks dans les pays voisins de la Syrie, mais pas en Syrie même, a déclaré Åsmund Asdal, le coordinateur de la Réserve de semences.

    Située sur l’archipel norvégien du Svalbard, dans l’Arctique, la Réserve mondiale de semences a pour objet de préserver des échantillons de graines des principales espèces cultivées afin de se prémunir contre les risques de disparition provoqués par les catastrophes naturelles, les guerres, le changement climatique, les maladies, les accidents ou la gestion hasardeuse des banques de gènes existantes. Les États et les institutions dépositaires restent propriétaires des semences et peuvent les récupérer à leur convenance.

    “C’est la première fois que l’on nous demande de récupérer des graines”, a indiqué Åsmund Asdal. “C’est une mauvaise nouvelle pour l’Icarda et pour la banque de gènes d’Alep qui est détruite, mais, pour nous, c’est la confirmation que la Réserve mondiale du Svalbard est une mesure mondiale utile et indispensable”, a-t-il ajouté.

    La “chambre forte du Jugement dernier”

    Inauguré en 2008, l’entrepôt, également surnommé parfois “chambre forte du Jugement dernier”, fait office de filet de sécurité pour les quelque 1.700 banques de gènes existant à travers le monde. Situé dans une région paisible et reculée, et enfoui à plus de 120 mètres à l’intérieur d’une montagne, il est ultrasécurisé et assure des conditions de conservation optimales à une température de -18°C.

    Même en cas de défaillance du système de réfrigération, le pergélisol (sol gelé toute l’année) garantit de maintenir des conditions thermiques adéquates. Derrière une porte blindée, les trois grosses cavités qui forment l’entrepôt peuvent accueillir jusqu’à 4,5 millions de variétés stockées dans des caisses ou des caissons alignés sur des étagères.

    Plus de 865.000 échantillons ont à ce stade été déposés par 65 banques de gènes différentes, selon M. Asdal, ce qui représente plus de 40% de la diversité génétique végétale mondiale d’après le journal norvégien Verdens Gang (VG).

    La quantité et la nature des graines renvoyées à l’Icarda ne sont pas encore connues, ni la date précise de retour.

    “Protéger la biodiversité mondiale de cette manière est précisément la raison d’être de la Réserve mondiale de semences du Svalbard”, a commenté dans un communiqué Brian Lainoff, un porte-parole du Fonds fiduciaire mondial pour la diversité des cultures (GCDT), partenaire du projet.

    doomsdays vault norway

    Sources: HuffingtonPost.Fr & Aljazeera, Photos from Twitter

      You might be insterested in reading these Threats/Lisez plus:

  • NORWEGIAN POLITICIANS SUGGEST SENDING REFUGEES TO ARCTIC ISLAND SVALBARD TO LIVE WITH POLAR BEARS. JOKE?
  • CONFRONTING ISIS (ISIL) – A DYNAMIC RUSSIAN SURPRISE IN SYRIA POSES A SERIOUS CHALLENGE TO AMERICAN POLICY IN THE REGION
  • WHY THE FLOW OF MIGRANTS INTO EUROPE HAS ACCELERATED IN 2015
  • Advertisements

    One thought on “Syria war spurs opening of ‘doomsday’ Arctic seed vault- #Syria #refugees Al Jazeera (ENglish/French)”

    Thank you for your contribution

    Fill in your details below or click an icon to log in:

    WordPress.com Logo

    You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

    Twitter picture

    You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

    Facebook photo

    You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

    Google+ photo

    You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

    Connecting to %s