cause animale nord

Update: Une association de défense des animaux enlève son chiot à un SDF, son président en garde à vue//Homeless Man Screams In Horror As People Run Away With His Dog, the president of the association in police custody

French-Français

Selon France Soir, cette vidéo d’un militant d’une association de protection animale en train de voler le chien d’un SDF en marge d’une manifestation avait scandalisé la Toile et provoqué la création d’une pétition réclamant que le petit chien soit rendu à son propriétaire. Une enquête de police avait également été ouverte. Finalement, le sans-abri a obtenu gain de cause et l’animal va lui être rendu prochainement.

Le président de l’association Cause animale Nord, qui a reconnu le vol de l’animal lors de sa garde à vue jeudi après-midi, avait placé le chiot dans une famille d’accueil à Wattignies (Nord)”, a expliqué vendredi 2 une  source policière. “Toutefois, il a contesté toute violence, affirmant avoir agi pour le bien de l’animal sur le signalement d’une femme très insistante“, a-t-elle poursuivi.

Anthony Blanchard, président de l’association Cause animale Nord, a été mis brièvement en garde à vue et libéré contre la promesse de restituer Linda, la petite chienne, à son propriétaire, selon le site de son association. Contrairement à ce que revendiquait l’association en premier lieu, les papiers de l’animal sont en règle.

Cause animal Nord est soupçonnée d’entretenir des liens avec l’extrême-droite. En janvier 2013, Anthony Blanchard avait ainsi publié sur la page Facebook de son association une lettre ouverte (supprimée depuis) adressée à François Hollande dans laquelle il disait notamment sa “honte d’être Français” car “la France préfère reverser les sommes reçues des contribuables français aux immigrés” plutôt que de soutenir la cause animale.

 

//platform.twitter.com/widgets.js
English: Update

According to France Soir, this video (below) showing an activist of an animal protection association stealing the dog of a HOMELESS PERSON  had scandalized the Web last week and provoked the creation of a petition demanding that the small dog returns to its owner. An investigation by the police had also been opened. Finally, the homeless person was proved to be right and the animal is going to be soon returned to him.

Anthony Blanchard, the president of the animal association “Cause Animale Nord”, was briefly placed in police custody and released against the promise to restore Linda, the small dog, to its owner, according to the site of his association. Contrary to what claimed the association first of all, the papers of the animal are abide by the french law.

The association “Cause Animale Nord” is  suspected of maintaining networking with the extreme-right in France. In January, 2013, Anthony Blanchard published on the Facebook page of his association an open letter sent to François Hollande where he stated particularly his  ” shame to be French “because” France prefers to distribute the sums received from the French taxpayers to the immigrants ” instead of supporting the animal cause.

  • The Story

Disturbing footage has emerged showing members of a French animal welfare group accosting a homeless man who struggles in vain as they run off with his canine companion.

Activists from Cause Animale Nord, including the group’s president Antony Blanchard, instigated the shocking incident, which occurred last week in Paris. The video shows activists snatching the little dog from her owner before handing her off to another member who races off down the street. The homeless man, wailing in desperation, briefly grapples with Blanchard to stop the theft. He then abandons his few possessions to give chase, but is unable to keep up.

chiot image cause animale nord

Nghi Le Duc, who captured the theft on film, says he was “shocked” by what he witnessed — and he’s far from the only one who had that reaction.

Within hours of the footage appearing online, a petition was launched on Change.org calling for Cause Animale Nord to be investigated and for the little dog to be returned to her owner. As of Thursday, more than 85,000 people have added their signatures.

“Nowhere does [the group’s mandate] stipulate that it has the right to remove an animal without warning. That’s what they did by violently attacking a homeless person to remove his puppy around the Chatelet area of Paris,” the petition reads. “To justify this act of extreme violence, they allege that the homeless person is a Roma [male Gypsy] and that the animal was drugged, it hadn’t been vaccinated or had ID and was malnourished.”

Critics later noted that, within hours of the incident, the group had posted an adoption listing on Facebook for a dog believed to be the one stolen in the video. A caption noted “we took it from a Roma who was begging,” but the posting has since been removed.

French media outlet MetroNews contacted Blanchard, who, despite any evidence that the dog had indeed been drugged, claimed this is often the case for dogs possessed by Romas.

“We know how important the presence of an animal is for people on the street,”Blanchard wrote on Facebook. “It is the only link they have with society. But we take this action to help. We can not condone the exploitation and abuse of animals for commercial ends.”

While it’s unclear if the dog was actually being mistreated or not, at least one other local animal welfare group is critical of Blanchard’s actions regardless. Grégory Malfait, president of the Animal Protective League, told French media that he was maddened by the incident, adding that Cause Animale Norde took the dog illegally.

“Even if we do animal protection, there is still a legal framework there,” he said. “They went completely off.”

Français:

Chiot volé à un SDF : de NOUVELLES REVELATIONS

Depuis plusieurs jours, on ne parle plus que de ça. « Une vidéo tournée au cœur de Paris montre deux activistes d’une association de défense animale violenter un sans-abri afin de récupérer son chien », titre même la presse nationale. Mais qu’en est-il vraiment ? Qui est ce « SDF » ? Comment va le chiot ? Qu’en dit Cause Animale Nord, l’association concernée ? Planète Animaux a mené l’enquête.

Internet est en ébullition. Il y a longtemps qu’une association de protection animale n’avait pas autant fait les gros titres ! Malheureusement, c’est aujourd’hui pour de tristes raisons. Cause Animale Nord, association de protection des animaux basée près de Lille, est attaquée de toutes parts suite à la diffusion sur YouTube d’une vidéo montrant son Président, Antony Blanchard, arracher un chiot des mains d’un sans-abris sur la voie publique, à Paris. Les faits se sont déroulés le 19 septembre, en marge d’une manifestation contre la fourrure.

Kidnapping ou sauvetage ?

Certains voient en ce geste un « kidnapping », d’autres au contraire estiment qu’il s’agit d’un « sauvetage ». Les deux camps s’affrontent sur la Toile dans une joute plutôt explosive, mais pas seulement. « J’ai 59 appels en absence sur les 5 dernières minutes, je reçois 3 menaces de mort à la minute », nous indique, nerveux, Antony Blanchard alors que nous lui parlons par téléphone. « Bien sûr, cette vidéo est choquante, mais elle ne montre qu’une partie de l’intervention, ce qui donne une image biaisée de ce qui s’est passé. Nous avons été sollicités par Victoria, la femme blonde que l’on voit sur la vidéo (ndlr : qui a supprimé son profil Facebook il y a quelques heures, suite à la polémique). Elle est venue nous demander d’intervenir pour sauver un chien drogué par un Rom. Nous sommes allés le voir, l’homme ne parlait pratiquement pas français, il faisait la manche avec le chiot accroché à sa valise avec un lacet. Lorsqu’on lui a demandé les papiers de l’animal, il nous a répondu qu’il n’en avait pas », raconte Antony à Planète Animaux.

« Il broyait le chiot contre sa poitrine »

La suite, on la connait : elle est visible de tous dans la vidéo mise en ligne par un passant ayant assisté à la scène (qui à ce jour a été vue près de 500.000 fois et a généré des articles à l’échelle internationale -notamment dans les pays anglophones-). « Trois personnes appartenant à l’association Cause Animale Nord ont pris sans pitié le petit chien d’un SDF. Le chien était, selon divers témoignages, bien traité et recevait de son maître toute l’affection possible », dénonce une page Facebook crée pour l’occasion, qui évoque également un « enlèvement musclé ». « Foutue France, où les plus inhumains prennent le dessus sur celles et ceux qui ont encore un cœur…et il y en a souvent bien plus chez les plus démunis, du cœur ! », y dénonce un internaute.

« Nous n’avons a aucun moment violenté le SDF »

Des calomnies, selon Cause Animale Nord, dont le Président nous indique que « cela ne s’est pas passé comme ça ». « Nous n’avons a aucun moment violenté le SDF. Jamais nous ne l’avons poussé, c’est lui qui s’est jeté à terre : lorsque nous avons voulu prendre le chiot, il l’a serré contre lui, et s’est jeté au sol en se roulant en boule en écrasant le chiot qu’il serrait contre sa poitrine au risque de le tuer. Il l’étouffait », affirme-t-il, déclarant également que cela serait visible si l’intégralité de la vidéo était diffusée, « mais son auteur l’a coupée pour donner une mauvaise image de nous », regrette-t-il.

Autre point de discorde : la santé du petit animal. Dans une pétition, lancée mercredi, et qui compte depuis 135.000 signatures, il est écrit que « plusieurs personnes demandent des preuves (résultats prouvant que l’animal était drogué), des explications, ils reçoivent pour seule réponse des invectives ». Là encore, Antony conteste. « Le chiot était vraiment mal : amorphe, il titubait, sa tête tombait de droite à gauche, ses pupilles étaient dilatées. Tout indiquait qu’il était drogué. D’ailleurs dans la vidéo, on le voit partir sans courir », nous certifie-t-il. « Pourquoi «voler» un chiot alors que nous avons des centaines de demandes de prise en charge par jour ? Nous sommes intervenus car il y avait urgence pour l’animal. Etiez-vous présent ? Avez-vous constaté ? Il est très facile de détourner des images de leur contexte ou certains propos afin d’attaquer et de diffamer », se défendait encore Cause Animale Nord dans un communiqué hier.

Roumain, arrivé en France il y a 4 mois

Sur Internet, de nombreuses rumeurs circulent, notamment au sujet du propriétaire du chiot. Selon certains, l’homme serait SDF dans le 1er arrondissement de Paris « depuis 16 ans », et il y aurait vécu jusqu’à récemment avec « un Husky mort à l’âge de 15 ans ». Pour d’autres, il s’agit d’un Rom membre d’un réseau de trafiquants d’animaux. Un enquêteur, qui préfère rester anonyme, est allé à la rencontre du sans-abri (qui se prénomme Iulian) hier, accompagné d’un traducteur. « J’ai pris le temps d’aller sur place ce matin puis dans l’après-midi et depuis je suis très partagé. Beaucoup d’avocats s’intéressent au sujet et proposent gracieusement leurs services ! J’en ai rencontré 2. Cet homme, traducteur à l’appui, est en France depuis 4 mois seulement, n’est jamais venu avant et ne parle pas Français. Je me suis renseigné auprès des SDF voisins, et personnels du Novotel qui fument aux alentours. Cet homme n’est pas inconnu dans ce coin. Il ne maltraitait pas son chien de manière physique mais comme le dit un vétérinaire c’est de la maltraitante morale que d’utiliser un chiot comme ça dans la rue. Le chien restait immobile sur les genoux de cette personne du matin au soir. Quelques personnes attentionnées de passage prenaient le temps de jouer avec ce chiot, qui a 4 mois, un passeport plus un carnet de santé presque dûment rempli même si sa provenance reste très douteuse quand on sait que la Roumanie est le leader du traffic de chiens en Europe », révèle-t-il.

Un faux carnet de santé ?

Bien qu’il ne « cautionne pas l’acte de Cause Animale Nord », Jérôme L. (l’enquêteur anonyme) s’interroge sur les conditions de vie du petit animal, notamment parce que son maître reste très flou quant à sa provenance. « A ce sujet, il se perd. Son fils le lui aurait donné. Via le traducteur sur place il nous dit avoir son chien depuis 3 semaines, puis depuis 2 mois. Son carnet de santé montre un vaccin fait en Roumanie qui date du 1er septembre ! Difficile de comprendre tellement il arrange la situation au gré des traductions pour savoir s’il a eu le chien en France avant ou après sa vaccination en Roumanie ». En outre, une source policière a indiqué à Planète Animaux que le chiot aurait été offert à Iulian par « une association qui lui en a fait cadeau ». Pas de concordance entre les différentes versions, donc.

De son côté, Antony Blanchard se questionne lui aussi. « Je ne l’aurais jamais pris si je ne l’avais pas pensé en danger. Mais j’ai appris que ce monsieur a abandonné sa valise et son gobelet rempli de pièces pour faire plusieurs fois le tour du quartier pour le retrouver. Il semblait donc tenir à son chien. D’après des policiers locaux, c’est une personne sérieuse, qui ne crée pas de problèmes, mais qui est marginale. Nous allons examiner la situation et nous aviserons. Mais d’abord, on va mettre l’animal en règle : l’identifier, le vacciner, le stériliser », confie-t-il à Planète Animaux. « La vraie question est : tient-il au chiot par amour ou pour du business ? ».

Le SDF a déposé plainte

La petite chienne, baptisée Vegan par l’association, est actuellement hébergée par Antony (qui a diffusé une vidéo d’elle jouant dans son jardin). Selon l’enquêteur anonyme, le SDF a déposé plainte en date du 19 septembre pour vol (comme en témoigne une photographie prise par ses soins du procès verbal correspondant, qu’il a diffusée sur les réseaux sociaux). « Le 19 septembre 2015 je me trouvais assis, dans la rue (…) Je suis le propriétaire d’un chien je possède son carnet de santé et un passeport (…) Trois personnes sont venues à ma rencontre et m’ont arraché mon chien des mains avant de s’enfuir », peut-on y lire. « Il a été emmené de force au commissariat par des personnes dont une avocate qui veulent le défendre pour porter plainte et condamner cet acte », précise Jérôme.

Le SDF vu avec plusieurs chiots ces dernières semaines

Par ailleurs, plusieurs personnes ont vu l’homme mendier avec divers animaux. « Je passe par Châtelet toutes les semaines. Je l’ai vu avec deux autres chiots cet été, l’un beige à poils longs, l’autre plus petit, mais pas ce chiot-ci », avance Claire.  » Je suis allé sur place et sur 5 personnes interrogées, 4 m’ont confirmé qu’il a eu d’autres chiens de couleurs différentes et qui semblaient très jeunes », renchérit Jérôme. « Ce sont des passeports faux, trafiqués ! Franchement, vous trouvez ça normal des chiots sans vie sur le trottoir ? Les SDF qui aiment leur bêtes n’ont pas de chiots pour attendrir les gens. Allez dans les camps de Roms, regardez dans les caves, les chiennes qui sont là pour seulement la reproduction », s’agace une autre femme, prénommée Stéphanie.

Cependant, l’intervention de Cause Animale Nord s’est affranchie du cadre légal. Un « geste salutaire » car « la justice ne fait rien » dans ce type de situations, estiment certains sur les réseaux sociaux ; tandis que d’autres critiquent un « vol » et « une association qui a voulu faire justice elle-même ». « On ne peut en aucun cas s’emparer d’un animal, à part si son propriétaire accepte formellement de l’abandonner. Mais même si la maltraitance est avérée, c’est aux forces de l’ordre d’intervenir. De la même manière, on ne prend pas un enfant à ses parents, même si on a la preuve d’une maltraitance. On alerte les services sociaux », commente la SPA auprès du site Buzzfeed. C’est là que le bas blesse.

« Si les services de l’état faisaient leur travail nous n’aurions pas à le faire ! », se défend Cause Animale Nord. Sur les réseaux sociaux, une militante les soutien en racontant l’histoire suivante : « En juillet, une association avait organisé un sauvetage pour prendre le chien d’un Rom qui le tabassait, le sauvetage a mal tourné pour l’association et le SDF est allé déposer plainte. Les policiers lui ont donné raison, alors que depuis juillet, il en est à son 3ème chiot ! ».

La protection animale montrée du doigt stigmatisée

Pour sûr, la situation est épineuse. Surtout, elle ne fait que desservir la cause animale qui est affichée comme un mouvement « violent » et « raciste » en Une des journaux à cause de ce fait divers. « A cause du comportement scandaleux de Cause Animale Nord, on passe tous pour des fachos et des fous furieux intégristes ! », rage Clara. « Les autorités ne font déjà pas grand chose pour aider à récupérer les animaux exploités alors après avoir vu cette vidéo, j’imagine que ça va être de plus en plus compliqué de se faire aider ! », déplore quant à elle Anna, une autre activiste.

La Police Nationale a indiqué via un communiqué qu’elle enquêtait sur le dossier. Espérons qu’elle pourra faire toute la lumière sur cette histoire et qu’en attendant, les esprits vont s’appaiser. Car il est indécent de voir autant de personnes s’exprimer violemment dans un sens comme dans l’autre, alors qu’elles n’étaient pas sur place et qu’elles n’ont pas tous les éléments en main. Nous même, nous nous contentons de vous rapporter des faits sans prendre position, puisque rien ne nous permet ni ne nous autorise à le faire. « On ne condamne pas quelqu’un sans preuves », dit l’adage. Cela vaut autant pour le sans-abri que pour Cause Animale Nord. A suivre.

Source: Planete Animaux

Advertisements

One thought on “Update: Une association de défense des animaux enlève son chiot à un SDF, son président en garde à vue//Homeless Man Screams In Horror As People Run Away With His Dog, the president of the association in police custody”

Thank you for your contribution

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s