abdeslam salah suspect

#AttentatsParis #ParisAttacks:Que sait-on des auteurs des attaques du 13 novembre ? (Lundi 16 Novembre 2015)

#JesuisParis, #JesuisBeyrouth :En même temps que l’enquête progresse, le voile se lève sur l’identité des auteurs présumés des attaques terroristes du vendredi 13 novembre à Paris. Voici le point sur ce qu’on sait :

attentats paris carte morts fusillade 13 novembre

Résumé de l'enquête en cours
  • Sept terroristes sont morts vendredi, mais un ou plusieurs autres pourraient être en fuite.
  • Pour l’instant, tous les suspects identifiés sont de nationalité française. Certains vivaient en Belgique.
  • Trois frères, les Abdeslam, sont dans le viseur des enquêteurs.

“Daesh connexion” à Molenbeek, en Belgique ? France Info confirme qu’Abdelhamid Abaaoud, belge d’origine marocaine qui est présenté depuis ce matin comme le commanditaire des attentats,  serait un proche de Salah Adbdeslam, l’homme de Daesh recherché depuis samedi et frère d’un des kamikazes de Paris. Il s’agirait même d’amis d’enfance selon la presse belge. Les deux hommes sont originaires de Molebeek et ont été accusés par le passé pour les braquages. Un témoin raconte que de retour de Syrie, Abdelhamid Abaaoud avait pour objectif de “frapper plsuieurs salles de concert” en France.

//platform.twitter.com/widgets.js

La fiche S

La fiche S (pour « atteinte à la sûreté de l’Etat ») n’est en réalité qu’une des nombreuses catégories d’un fichier vieux de plus de quarante ans : le fichier des personnes recherchées (FPR). Créé en 1969, il comporterait plus de 400 000 noms, qu’il s’agisse de mineurs en fugue, d’évadés de prison, de membres du grand banditisme, de personnes interdites par la justice de quitter le territoire, mais aussi de militants politiques ou écologistes (antinucléaires, anarchistes, etc.).

  • Attentats à Paris: des moyens financiers “inédits” pour la police et les communes bruxelloises

L’action policière menée dans la rue Delaunoy à Molenbeek-Saint-Jean s’est terminée lundi aux alentours de 14h00. L’information a été confirmée par la bourgmestre de la commune bruxelloise Françoise Schepmans.

La police a procédé à une arrestation administrative, indique pour sa part le parquet fédéral, qui avait confirmé à l’agence Belga que l’action était menée en vue d’interpeller Salah Abdeslam, le suspect clé visé par un mandat d’arrêt international et activement recherché dans le cadre des attentats de Paris de vendredi. L’intéressé n’aurait pas été retrouvé.

La première équipe, au Bataclan

Au moins trois personnes sont arrivées dans une Polo noire devant le Bataclan à 21 h 49. L’une a été abattue, et les deux autres se sont fait exploser. On ne connaît pour l’instant l’identité que d’une seul d’entre eux.

  • Ismaël Omar Mostefaï

IDENTITÉ CONFIRMÉE – MORT

C’est le premier terroriste qui a été identifié, grâce aux traces papillaires prélevées sur son doigt. Agé de 29 ans, natif de Courcouronnes (Essonne), ce jeune père de famille vivait à Chartres. Visé depuis 2010 par une « fiche S » des services de renseignement pour son risque de radicalisation islamiste, il aurait effectué un séjour en Syrie entre l’automne 2013 et le printemps 2014.

  • Samy Amimour

IDENTITÉ CONFIRMÉE – MORT

samy amimour attentats paris paris attacks

Voici une photo de Samy Amimour, diffusée par iTélé. Pour rappel ce Français originaire de Drancy est l’un des derniers noms du commando terroriste révélés ce matin. Il faisait partie de l’équipe de kamikazes du Bataclan. L’homme avait déjà été mis en examen en octobre 2012 pour un départ avorté au Yémen. Il avait effreint son contrôle judiciaire en partant en Syrie en 2013.

  • Le troisième kamikaze

IDENTITÉ INCONNUE – MORT

La deuxième équipe, au Stade de France

Trois kamikazes se sont fait exploser entre 21 h 20 et 21 h 53 aux abords du Stade de France. On ne connaît l’identité que de deux d’entre eux, dont un avec certitude.

  • Bilal Hadfi

IDENTITÉ CONFIRMÉE – MORT

bilal hadfi suspect paris attacks attentats

Ce Français né le 22 janvier 1995 résidait en Belgique. Il avait combattu en Syrie avec l’Etat islamique, selon une source européenne de renseignement citée par le Washington Post.

  • Un homme portant un faux passeport syrien

IDENTITÉ NON CONFIRMÉE – MORT

Près du corps d’un autre kamikaze du Stade de France a été retrouvé le passeport d’un homme syrien né le 10 septembre 1990 à Idlib (Syrie), Ahmad Al-Mohammad, inconnu des services de renseignement français. Il existe une correspondance entre les empreintes digitales de ce kamikaze et celles relevées lors d’un contrôle en Grèce.

Les autorités grecques ont fait savoir que cet homme avait traversé l’île de Leros le 3 octobre après être passé par la Turquie. Il est ensuite entré en Serbie par le poste-frontière de Presevo, où il a fait sa demande d’asile, avant de rejoindre le camp croate d’Opatovac le 8 octobre puis de partir pour la Hongrie.

La ministre de la justice Christiane Taubira a toutefois indiqué dimanche que ce passeport était un faux, infirmant la connection entre le passeport syrien et le terroriste.

  • Un troisième homme

IDENTITÉ NON CONFIRMÉE – MORT

La troisième équipe, dans les bars des 10e et 11earrondissements

Au moins deux personnes ont entamé à 21 h 25 une tournée meurtrière à bord d’une Seat au bar Le Carillon et au restaurant Le Petit Cambodge. Ils ont ensuite été vus à 21 h 32 au café Bonne Bière et à 21 h 36 au restaurant La Belle Equipe. La voiture a été retrouvée dimanche à Montreuil, avec des kalachnikovs, mais ni l’identité ni la localisation actuelle de ses occupants n’est connue.

  • Salah Abdeslam

IMPLICATION NON CONFIRMÉE – RECHERCHÉ

abdeslam salah suspect

Ce Français né le 15 septembre 1989 à Bruxelles est le loueur de la Polo noire repérée au Bataclan. On ignore quel rôle il a joué dans les attaques : était-il dans la Seat avec la troisième équipe, ou seulement complice ? La Belgique et la France ont toutes deux lancé des avis de recherche à son encontre.

Salah Abdeslam a été contrôlé samedi matin dans une Golf noire par la police française à Cambrai (Nord) dans le cadre des contrôles renforcés aux frontières, mais il n’a pas été interpellé, pas plus que les deux autres passagers de sa voiture. En effet, il n’était pas fiché et les enquêteurs n’étaient pas encore sur sa trace.

Ce n’est que plus tard dans la journée que les enquêteurs l’ont soupçonné d’avoir un lien avec les attaques de Paris. Mais quand les policiers belges ont arrêté à nouveau la Golf noire à Molenbeek-Saint-Jean, il n’était plus à l’intérieur. Il est donc actuellement en cavale.

  • Ibrahim Abdeslam

IDENTITÉ CONFIRMÉE – MORT

Ce Français né le 30 juillet 1984 à Bruxelles était le grand frère de Salah Abdeslam. Il s’est fait exploser à 21 h 43 devant la brasserie Comptoir Voltaire. On ignore s’il était à bord de la Seat avec la troisième équipe, mais on sait que c’est lui qui l’avait louée en Belgique.

  • Un troisième homme ?

EXISTENCE NON CONFIRMÉE – POTENTIELLEMENT EN FUITE

Les autres personnes suspectées

Abdelhamid Abaaoud, « commanditaire » présumé

IMPLICATION CONFIRMÉE – RECHERCHÉ

Cet homme, originaire de Molenbeek-Saint-Jean, près de Bruxelles est désigné comme le commanditaire de l’attaque contre le Bataclan, selon le Monde. Il est soupçonné d’avoir endoctriné les frères Abdeslam. Abdelhamid Abaaoud a commis avec Salah Abdeslam divers délits de droit commun à Bruxelles en 2010 et 2011.

Celui qui est également le « cerveau » présumé de la cellule de Verviers démantelée en Belgique, en janvier dernier, est aujourd’hui combattant en Syrie. C’est lui que les premières frappes françaises devaient cibler dans un centre opérationnel à Rakka.

Le nom d’Abdelhamid Abaaoud apparaît dans trois autres dossiers terroristes avec des degrés d’implicaiton divers : l’affaire du Thalys, l’attaque déjouée d’une église de Villejuif par Sid Ahmed Ghlam et le projet d’attaque d’une salle de concert en août dernier.

Un djihadiste français, Reda Hame, interpellé le 11 août 2015 a reconnu en garde à vue avoir suivi un entraînement militaire d’une semaine près de Rakka et y avoir été missionné par Abdelhamid Abbaoud qui lui aurait donné des consignes précises. Il lui a demandé de passer par Prague avant de rejoindre la France, il lui a remis une clé USB contenant des logiciels de crytpage et 2 000 euros en lui demandant de frapper une cible « facile », telle une salle de concert, pour « faire un maximum de victimes ».

  • Le troisième frère Abdeslam

IMPLICATION NON CONFIRMÉE – EN GARDE À VUE

Le frère de Salah et Ibrahim Abdeslam a été interpellé samedi en Belgique, les policiers l’ayant pris pour Salah, le loueur de la Polo. Sa garde à vue a été prolongée dimanche, mais on ignore s’il est impliqué dans les attaques.

  • Les deux passagers de la voiture contrôlée à Cambrai

IMPLICATION NON CONFIRMÉE – EN GARDE À VUE

On ignore si les deux personnes qui se trouvaient dans la voiture avec Salah Abdeslam lors du contrôle routier de Cambrai sont impliquées dans les attaques. Tous deux de petits délinquants de nationalité belge, ils ont été arrêtés par la police belge à Molenbeek-Saint-Jean samedi en fin d’après-midi.

  • Le père et le frère d’Ismaël Omar Moustefaï

IMPLICATION NON CONFIRMÉE – EN GARDE À VUE

Dans le cadre des vérifications de routine dans ce genre d’enquête, la police a placé le père et l’un des frères d’Ismaël Omar Moustefaï en garde à vue samedi. On ignore s’ils sont impliqués dans les attaques. Il faut noter que le frère s’était présenté spontanément à la police dans la journée.

//platform.twitter.com/widgets.js

Sources: LeMonde.fr, lefigaro.fr, l’internaute.Fr, itélé.fr

 

Advertisements

3 thoughts on “#AttentatsParis #ParisAttacks:Que sait-on des auteurs des attaques du 13 novembre ? (Lundi 16 Novembre 2015)”

Thank you for your contribution

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s