“Lunel”istan ?

Dans la petite ville de l’Hérault, qui a vu partir une quinzaine de ses jeunes dans les rangs de Daech, la communauté musulmane a pris conscience, avec les attentats de Paris, que la menace djihadiste n’épargnerait personne.

lunel

 

«Je condamne fermement ces attentats.» D’une simple phrase, le nouveau président de la mosquée de Lunel, dans l’Hérault, condamne les attentats meurtriers de Paris. La prise de parole de Benaïssa Abdelkaoui pourrait passer inaperçue dans le torrent de réactions officielles. Mais elle revêt plus que le poids du symbole dans cette ville de 25.000 habitants dont une quinzaine de jeunes sont partis alimenter les rangs de Daech et dont huit, au moins, sont morts depuis.

djihadistes de lunel.PNG

  • Attentats de Paris : plusieurs assignations à résidence à Lunel et dans le Gard

La gendarmerie a procédé à au moins trois perquisitions administratives en lien avec les attentats de Paris dans la nuit de dimanche à lundi à Lunel, près de Montpellier et à Bédarieux. Ces perquisitions faisaient suite à la déclaration de l’état d’urgence par le président de la République.

Selon  Midi Libre, plusieurs personnes, soupçonnées de radicalisme, se sont vues signifier une assignation à résidence à Lunel, dans l’Hérault. Elles doivent se présenter quatre fois par jour à la brigade de gendarmerie, à 8h00, 11h00, 15h00 et 19h00, et rester à leur domicile de 20h00 à 6h00 du matin.

othman
Othman : un jihadiste Montpelliérain au service de la propagande de Daesh

A Cendras, dans le Gard, un autre homme faisant l’objet d’une fiche S est assigné à résidence, selon le quotidien régional.

مسلحون اجانب في سوريا
مسلحون اجانب في سوريا

La communauté musulmane de Lunel, a pris conscience, avec les attentats de Paris, que la menace djihadiste n’épargne personne. Pour rappel, plusieurs jeunes Lunellois sont partis en Irak et en Syrie. .

Des mamans musulmanes de Lunel étaient présentes ce lundi devant l’Hôtel de Ville pour dénoncer des actes commis au nom d’un islam qui n’est pas le leur. 

 

Au milieu de la foule, ce lundi, des mamans musulmanes avaient fait le déplacement pour faire part de leur peine. En tête, Leïla Said : “on a toutes pleuré vendredi en découvrant les images à la télévision en pensant à toutes ces victimes innocentes”. Mais elles tenaient aussi à être présentes pour dénoncer un islam qui n’est pas le leur. “Nous devons apprendre à nos enfants ce qu’est le vrai islam ! ”

lunel djihad

  • Attentats : à Lunel, c’est la même peine dans tous les cœurs

18/11/2015 – 18h30 Lunel (Lengadoc Info) – Ils étaient près d’une cinquantaine de militants identitaires de la Ligue du Midi ce mardi soir à Lunel pour une action anti-jihadistes. Avec une banderole « Non à l’Etat Islamique de Lunel », les militants ont scandé des slogans anti-islamistes dans cette ville de Petite Camargue, devenue depuis 2014, la capitale des jihadistes en France après qu’une vingtaine d’habitants sont partis en Syrie, dont six y sont morts.

raphael_lunel_2.jpg

Signe d’un contexte particulièrement tendu, la manifestation des identitaires a été très vite encadrée par des policiers armés de fusil d’assaut.

Toujours ce mardi soir, deux autres rassemblements organisés également par la Ligue du Midi, ont eu lieu à Nîmes et Alès. Le premier a rassemblé une quarantaine de personnes et le second une quinzaine.

A Nîmes, devant la Maison Carrée.

  • Pour « Valeurs Actuelles », la ville de Lunel est aux mains de l’État Islamique

 

Ils ont les clés. Ce sont les maîtres. Le soir, comme leurs homologues de l’État islamique, les “barbus” débarquent en 4×4 à la mosquée. Habillés en talibans, il ne leur manque que les kalachnikovs en bandoulière. Un an après la révélation (Valeurs actuelles du 27 novembre 2014) du départ d’une quinzaine, à l’époque, de leurs copains en Syrie, les radicaux de Lunel, une petite ville héraultaise de 25 000 habitants, entre Nîmes et Montpellier, tiennent ce lieu de culte au vu et au su de Bernard Cazeneuve.

Le ministre de l’Intérieur avait pourtant, devant force caméras, promis de nettoyer Lunel de ses branches les plus pourries. Cela afin de rassurer la presse mondiale qui, du Japon aux États-Unis, avait désigné à coups de titres chocs comme la capitale du djihadisme français cette petite cité où est né Louis Feuillade, auteur des premières adaptations cinématographiques de Fantômas.

Sous les cendres de la guerre en Syrie, le feu couve encore dans l’Hérault. L’imam a disparu. Pas vraiment modéré (il avait observé une prière pour les six morts lunellois en Syrie mais refusé d’honorer la mémoire du Français décapité en Algérie, Hervé Gourdel), Elhaj Benasseur vit pourtant sous la menace d’un groupe d’une cinquantaine de fanatiques favorables au djihad qui lui reprochent d’être « trop libéral ». Terrorisé, ce docteur ès sciences islamiques de l’université de Fès, qui ne parle pas un mot de français, s’est réfugié un mois en Arabie saoudite, pendant le hadj, avant de revenir, en catimini, à Nîmes, il y a deux semaines, quémander la protection de la France.

 

Grande marche républicaine à Montpellier ce dimanche

Un défilé aura lieu dimanche 22 novembre à Montpellier pour rendre hommage aux victimes des attentats à Paris, à leurs proches, aux forces de l’ordre et aux secours. Rendez-vous à 15 heures, place du Nombre-d’Or. Chacun, est invité à venir sans bandeaux, banderoles ni slogans mais avec une rose blanche.

:Paris attacks video shows victims diving for cover from ISIS jihadist

Sources: Midi Libre, France TV, Le Figaro, Twitter.

Advertisements

2 thoughts on ““Lunel”istan ?”

Thank you for your contribution

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s