Beyrouth commence par la lettre J…

كبنش

Beirut-Fairuz by Ashekman

Je m’appelle Beyrouth. Je suis fille d’un commerçant phénicien et d’une mère tellement abusée qu’elle est morte très tôt avant ma naissance. Au moins, c’est ce qu’on me racontait.

Je suis jeune, bien que mes traits zigzagués me donnent de l’âge. J’ai vécu toute seule une éternité, mais je me sentais super calme dans ma solitude, en paix avec moi-même, et en joie profonde avec ceux que j’aime. J’étais tellement fière de mes capacités et de ma beauté que personne n’osait me manquer de respect. J’étais bien dans ma bulle. J’étais ce que j’étais, jusqu’au jour où mes très chers parents et frères décident de me livrer, avec leurs propres mains, même si involontairement, à un empereur romain pour régler leurs dettes.

Halwani9_055427

Me voilà donc soumise à l’empire romain de celui qu’on nommait “mon mari”. C’est vrai qu’il était si bon avec moi et qu’il a laissé au cœur de…

View original post 630 more words

Advertisements

Thank you for your contribution

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s