vectorised photo migrant threatens to throw baby greece

The limits of the humanitarian crisis in Greece: Refugee/ Immigrant threatens to throw his baby into the sea //Limites et excès de la crise humanitaire en Grèce un migrant menace de jeter son bébé sur les policiers

For Oxfam, the return of people from Greece to Turkey takes Europe yet another step closer to a policy of deterrence and indifference. Instead of coming together to resolve the crisis, European countries have built fences and shifted a humanitarian crisis away from its door. People who have been forced to flee conflict, disaster and poverty are being treated in ways contrary to the spirit of international law and the moral authority Europe once had.

The refugees and immigrants staying at passenger terminals of Piraeus port expressed their frustration and anger on Tuesday morning after being informed by Secretary-General of Migration Policy regarding their removal from the port to other hosting facilities throughout Greece.

It was a little after noon on Wednesday when migrants demanding the opening of the borders to Europe were protesting at Piraeus Port. An angry man grabbed a baby girl who is only a few months old and threatened to throw her at policemen.

Another man grabbed the infant from his hands and after she passed from several hands ended in the arms of an elderly woman who returned the baby to her mother.

Earlier, around 30 migrants gathered some children around them and sat down on the ground in protest, blocking buses that were there to transfer refugees.

Three government officials went to the port on Wednesday in order to inform the refugees and migrants that the conditions there pose a danger to their health and that they should move to safe hospitality centers where food, shelter and necessary comforts will be provided to them.

In March, the EU signed an accord with Turkey setting out measures for reducing the continent’s worst migration crisis since World War II, including the shipping back to Turkish territory of migrants who arrive in Greece.

But Turkish President Recep Tayyip Erdogan on Thursday warned the EU that Ankara would not implement the key deal if Brussels failed to fulfill its side of the bargain — which included six billion euros in aid for Turkey for the over 2.7 million Syrian refugees it is hosting.

The first transfer of over 200 migrants from Greece took place on Monday, but the process has been stalled by a last-minute flurry of asylum applications by migrants desperate to avoid expulsion.

  • Pope to visit Greek island on frontline of Europe’s refugee crisis

Pope Francis will next week make a brief trip to Lesbos, the Greek island on the front line of Europe’s migrant crisis, the Vatican confirmed on Thursday.

Francis, who has made the defense of the world’s downtrodden a cornerstone of his papacy, will visit the Aegean Sea island for a few hours to draw the international community’s attention to the suffering of asylum seekers, many of them on the run from a devastating war in Syria.

réfugié grèce bébé

Français:

Les tensions se sont embrasées mercredi en Grèce autour de camps d’accueil organisés et de campements improvisés, suite à des protestations de milliers de réfugiés contre les renvois en Turquie débutés lundi dans le cadre d’un accord entre l’UE et la Turquie visant à endiguer l’afflux de réfugiés en Europe.

Sur le Pirée, le plus grand port de Grèce, les tensions étaient également fortes mercredi, car les 4.500 personnes qui campent sur le port depuis début mars refusent de quitter les terminaux de passagers pour les centres d’accueil organisés.

Auprès des responsables grecs venus les voir, les manifestants se sont plaints des mauvaises conditions dans les centres organisés scandant des slogans pour l’ouverture des frontières.

Au Pirée, un migrant a pris à bout de bras un nourrisson de quelques mois. Il l’a brandi comme une poupée désarticulée, voulant le jeter sur les policiers pour protester contre son rapatriement en Turquie. Un autre homme a pu l’arrêter avant de rendre le bébé à sa mère. À Lesbos, un migrant juché sur un pylône électrique a hurlé : “Je suis un être humain, pas un animal“, avant de menacer de se suicider. À la frontière avec la FYROM aussi, les réfugiés protestent. Depuis des jours, ils essaient par tous les moyens de rejoindre l’Allemagne ou l’Europe du Nord.

Plus de 53.000 personnes sont bloquées en Grèce depuis la mi-février, selon les nouveaux chiffres officiels publiés mercredi par le gouvernement, suite à la fermeture progressive des frontières sur la route des Balkans, la principale route vers le centre de l’Europe.

Plus d’un million de réfugiés et de migrants sont entrés en Europe par la Turquie puis la Grèce, pour atteindre finalement l’Europe du centre et du nord, depuis le début de 2015.

Dans le cadre du récent accord entre l’UE et la Turquie, tous les migrants entrant en Grèce après le 20 mars sans y déposer de demande d’asile seront reconduits en Turquie.

La mise en œuvre de l’accord sur les réfugiés entre la Turquie et l’UE a débuté lundi, avec la réinstallation de dizaines de Syriens en Europe, en échange de l’envoi de quelques autres en Turquie.

L’accord a été conclu le 18 mars lors d’un sommet entre la Turquie et l’UE visant à enrayer la migration des zones de conflit et de pauvreté vers l’Europe via la Turquie. Le but est d’arrêter ou au moins réduire le nombre des migrants irréguliers qui sont arrivés par des moyens illégaux.

Répondant aux invitations de Sa Sainteté Bartholomée, Patriarche œcuménique de Constantinople, et du Président de la République de Grèce, le Pape François se rendra à Lesbos le samedi 16 avril 2016.

Cette île est soumise à une très forte pression migratoire depuis plusieurs mois, avec des réfugiés affluant notamment de Syrie, d’Irak, d’Afghanistan et du Pakistan. Par la voix du cardinal Antonio Maria Veglio, président du Conseil pontifical pour les migrants, le Saint-Siège avait exprimé récemment son opposition à l”accord Union Européenne-Turquie qui prévoit une expulsion systématique vers la Turquie des migrants débarqués illégalement sur les côtes grecques.

 

Advertisements

Thank you for your contribution

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s