destroy this mad brute conspiracy

Les apparences sont aussi souvent trompeuses au Proche et Moyen Orient.

“Au Moyen Orient, vous pourriez constater que souvent l’impossible devient possible”. Si vous êtes débutant en géopolitique et géostratégie pour le Proche et Moyen Orient, vous pourrez me dire que j’exagère un peu. Pourtant,  les incidents graves qui ont lieu aujourd’hui dans cette région, , qui aurait pu savoir ou imaginer, dès les années 2000, qu’une telle catastrophe humaine allait y arriver aujourd’hui?

Par rapport à la situation qui y régnait il y a près de 6 mois au Proche-Moyen Orient, le contexte a été complètement renversé:

  • La Turquie a renoué ses relations diplomatiques  à nouveau avec l’Etat hébreu et la Russie et au cours du même mois de Juillet, l’ancien style du kémalisme et ses “restes” n’ont pas pu renverser le Sultan turc quand  le putsch a été avorté le 16 Juillet.
  • Des délégations entre Riyad et Tel-Aviv font des allers-retours car l’ennemi numéro 1 pour les deux c’est l’Iran.
  • L’Iran et les Etats-Unis sont sur le point de normaliser leurs relations :Sans aller jusqu’à la renaissance d’une vieille alliance datant de l’époque du chah, ce rapprochement pourrait rebattre les cartes stratégiques du Proche-Orient.
  • Erdogan a réalisé l’ampleur des ententes américano-russes relatives à la crise syrienne qui vont généralement dans l’intérêt des Russes. Aussi la présence de la Russie au Maghreb inquiète la Turquie qui veut faire partie des projets. Ce qui l’a incitée à accélérer l’amélioration des relations avec la Russie et Israël, mais aussi à adopter deux autres voies :1.La Turquie a déclaré  son intention officielle par la voix de son premier ministre de reprendre les relations avec le régime d’Assad en Syrie au détriment de ses engagements envers l’opposition syrienne.2. Faire monter la discorde avec les Etats-Unis en raison de sa coalition avec les ennemis kurdes en Syrie et de leur soutien pour leurs ambitions pour une « fédération kurde au nord de la Syrie ». Ni le régime d’Assad ni la Turquie voudraient voir un état de Kurdistan se propager entre leurs frontières mutuelles. D’où les Kurdes ils vont attendre encore longtemps pour voir leur propre état naître aux cendres des guerres qui ravage le Moyen Orient.
  • Israël voudrait envoyer son gaz naturel en Turquie et via la Turquie ensuite en Europe. Pour réussir un tel exploit il faut que le gazoduc passe via la République de Chypre. Or, au jour d’aujourd’hui il n ‘y a pas de solution au problème communautaire entre les Grecs Chypriotes et les Turcs Chypriotes. La république de Chypre n’est pas d’accord qu’un gazoduc passe par Israël via Chypre en Turquie sans qu’une solution soit trouvée entre les deux parties à Chypre précédemment.
  • Un coup de froid a été installé aux relations entre l’état d’Israël et les Etats-Unis depuis longtemps.
  • L’Egypte s’est rapprochée de l’Arabie Saoudite en espérant des grands investissements des Saudis en Egypte. Dans cette perspective ce rapprochement jette aussi un pont entre ces deux pays :un pont reliera bientôt l’Égypte à l’Arabie saoudite.
  • L’état islamique se trouve d’ores et déjà en décomposition en multipliant ses attaques à l’extérieur du caliphat.
  • Bagdad semble gagner du terrain contre les extrémistes sunnites en Irak.
  • Les rebelles houthis au Yémen lancent des attaques sporadiquement contre la coalition menée par l’Arabie Saoudite au conflit qui depuis plus d’un an a fait plus de 6400 morts et déplacé 2,8 millions de personnes. Lancées en avril à Koweït, les discussions de paix n’ont enregistré aucun progrès.
  • La situation au Liban et aux territoires de Palestine semble très calme cet été ce qui est très étonnant.

On a l’impression que les Etats-Unis ont presque perdu leur “double- jeu” au Moyen Orient surtout que leurs alliés- les britaniques voient que leur influence se trouve en déclin après le Brexit. On a l’impression que la seule personne à qui tout réussit après surtout son implication au conflit ukrainien est le Président Russe: Vladimir Putin.

Mais les apparences sont aussi souvent trompeuses au Proche et Moyen Orient.

  • La guerre d’usure est déclarée pour toute partie impliquée au Moyen Orient surtout après le “grand trou noir” que les Etats-Unis ont fait avec leur alliés britanniques etc avec la guerre en Irak.
En raison du désordre actuel que connait le Moyen-Orient, la politique américaine dans cette région est devenue la cible du public, et le célèbre commentateur politique Noam Chomsky a récemment critiqué le « trou noir » politique créé par les États-Unis au Moyen-Orient.

Vu que la situation est plongée dans le chaos aujourd’hui les pays qui participent activement aux guerres dans cette région seront les grands perdants.  Si l’ours a l’habitude de faire le gros dos et de gagner toutes les guerres d’usure auxquelles il a pris part, l’écroulement du prix du pétrole n’est pas sans conséquences. C’est pourquoi, vu que les Etats-Unis ont beaucoup de problèmes à régler à la maison, rester activement au Moyen Orient et investir plus dans ce trou noir, ne sera pas sans conséquence. On assiste cette année à la grande course présidentielle frénétique entre Hillary Clinton et Donald Trump. Si Trump estime être le seul à pouvoir régler les problèmes de ses concitoyens, il impute à Hillary Clinton tous les malheurs du MoyenOrient, ou presque. On a vu les derniers mois des affrontements et des tueries entre la police et les citoyens “noirs” de couleur de peau aux Etats-Unis. Des événements assez tristes pour ce pays créé par des immigrés.

Les Etats Unis sont devenus le premier producteur de pétrole du monde depuis l’année dernière. (le boom du schiste américain). D’où la chute des prix du pétrole. D’où le mécontentement de l’Arabie Saoudite. Donc, la meilleure voie à suivre pour les Etats-Unis,  maintenant qu’ils sont  “indépendants” energétiquement parlant, serait leur départ peu à peu des conflits et du contrôle qu’ils ont au Moyen Orient en ayant comme objectif que tous leurs ennemis potentiels sont impliqués dans cette région pour qu’ils subissent le même niveau de dégradation que les Etats-Unis dans cette région.En même temps, sans en être inquiétés, les Etats-Unis vont rétablir leur santé économique et améliorer leur image “de police mondiale”.

Au niveau global, les deux principaux marchés de l’énergie sont l’Union européenne et la région d’Asie de l’Est, à savoir la Chine et les pays de l’ASEAN.

La région d’Asie de l’Est est le marché le plus prioritaire pour les Etats-Unis pour leur vendre du pétrole et pas le marché européen . D’où l’implication des Etats-Unis fait des nouveaux conflits en Asie.  Néanmoins, pour que les Etats-Unis réussissent dans ce domaine ils devraient  faire de la place pour la Russie en Europe et au  Moyen Orient.

Dans ce climat de chaos généralisé, le dollar va sortir gagnant tandis que leurs partenaires lesEuropéens et leurs rivaux comme les Russes vont sortir à nouveau affaiblis.

Pourtant, au Moyen Orient tout reste possible. Les apparences sont aussi souvent trompeuses.  Le conflit et la tragédie au Moyen-Orient pèsent sur tout et sur tous même à l’autre côté de l’Atlantique.

 

 

 

 

 

 

 

Advertisements

10 thoughts on “Les apparences sont aussi souvent trompeuses au Proche et Moyen Orient.”

  1. “One has the impression that the United States have almost lost their “double game” in the Middle East especially as their alliés- the british see that their influence is in decline after Brexit. One has the impression that the only person who succeed especially after his involvement in the Ukrainian conflict is Russian President Vladimir Putin.”

    Let us all hope this “impression” is correct, for the sake of ourselves, families, the rest of humanity and the planet!

    Although, I would not trust Putin long term either. I no longer trust any human being with too much power. None of us are capable of handling it.

    Liked by 2 people

      1. I have no doubt. The entire world political order is a curse on all of us and the planet.

        Thanks for the link, I will read it later today!

        Liked by 1 person

      1. I have refused to talk politics this year, but first – Hillary says her husband would be greatly involved (just as she was in his term) and we know they accomplished nothing. Frankly I see her following Obama’s plans. Trump’s mouth is uncontrollable at the moment, but if in office, his advisers would actually have almost as much power as him and would tone down his remarks and plans. I really don’t know what to expect, but D.C. certainly needs a lot of change – and soon.

        Liked by 1 person

Thank you for your contribution

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s