west bank map cisjordanie carte

L’échec de la politique unilaterale des Etats-Unis au conflit israélo-palestinien n’est plus à démonter.

Comme il a été rapporté dans tous les journaux quotidiens, les Etats-Unis et l’état d’Israël ont conclu un accord colossal qui engage les USA à fournir une aide militaire de 38 milliards de dollars (environ 34 milliards d’euros) au cours de la décennie 2019-2028, Selon le département d’Etat, il s’agit du « plus grand engagement d’aide militaire bilatérale dans l’histoire des Etats-Unis ». De ce fait, les Etats-Unis sont en train d’aider Israël à maintenir sa politique de colonisation en Cisjordanie et l’oppresion vis à vis du peuple Palestinien.

Seulement la semaine dernière, lors d’une réunion du Conseil de sécurité consacrée au Moyen-Orient, le 15 Septembre, le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a averti, pour encore une fois en vain, que la solution des deux États, israélien et palestinien, court le risque d’être remplacée par une situation où il y aurait seul État avec une occupation et une violence perpétuelles.

Il y a 23 ans, presque jour pour jour, le premier Accord d’Oslo a été signé entre Israël et l’Organisation de libération de la Palestine (OLP). Malheureusement, a regretté le Secrétaire général, « nous sommes plus éloignés que jamais de ses objectifs ». En dépit des avertissements de la communauté internationale et de la région, les dirigeants de part et d’autre n’ont pas pris les mesures difficiles nécessaires pour la paix, a-t-il souligné.

« Les implantations des colonies sont illégales au regard du droit international », a insisté M. Ban. Il a jugé la politique d’Israël à cet égard « diamétralement opposée à la création d’un État palestinien » et s’est par ailleurs dit troublé par une récente déclaration du Premier ministre israélien dépeignant ceux qui s’opposent à l’expansion des colonies comme des partisans du nettoyage ethnique. « Cela est inacceptable et scandaleux », a-t-il dit.

 

    • Un homme âgé à Gaza brandit une pancarte sur laquelle on peut lire :
      “VOUS prenez mon eau,
      brûlez mes oliviers,
      détruisez ma maison,
      prenez mon travail,
      volez mon terrain,
      emprisonnez mon père,
      tuez ma mère,
      bombardez mon pays,
      tentez de nous affamer,
      nous humiliez tous,
      mais c’est moi coupable : j’ai tiré une roquette, en ripostant.”
old-man-placard-gaza
old-man-placard-gaza
west bank map cisjordanie carte
Carte de la situation en 2012. Territoire administré par Israël (en bleu clair) et par l’autorité palestinienne (en beige). Les terrains des colonies (en magenta).
Source:
The United Nations Office for the Coordination of Humanitarian Affairs (OCHA) — http://www.ochaopt.org/maps.aspx?id=106

Tellement qu’il y a de la désinformation par les médias américains et leurs journaux satellites en Europe, qu’ils présentent la décolonisation des territoires où les Palestiniens devraient y vivre comme une provocation contre le judaïsme.

Aujourd’hui, il est toujours très difficile pour les Palestiniens de se débarrasser de l’image de terroriste qu’on leur a collé dessus depuis le début. Le traitement de la question palestinienne par les médias de masse est grossier, pour parler poliment. Pour des philosophes comme Noam Chomsky, La déshumanisation des palestiniens par les médias de masse est quelque chose qui faut combattre au jour le jour.

Il ne faut pas oublier que les Palestiniens vivent dans une prison à ciel ouvert!

Comment voulez-vous qu’ils réagissent à force d’être humiliés par l’état d’Israël et surtout par le régime de Bibi aujourd’hui au pouvoir? Le même pourrait s’appliquer d’un d’un dégré différent pour la population Kurde en Turquie et d’autres peuples vivant en oppresion dans d’autres états. Néanmois, la prison de Gaza reste un cas incomparable.

En même temps, Fathi Hammad, l’actuel haut responsable et ancien ministre de l’Intérieur du Hamas, le mouvement islamiste au pouvoir dans la bande de Gaza, a été désigné comme “terroriste international” par les Etats-Unis vendredi dernier, selon la diplomatie américaine.

De nos jours quand il est question du  Proche-Orient, d’Israël et de Palestine , il vaut mieux parler de colonialisme, d’occupation, d’apartheid, de résistance, de complicités internationales, des pays, des multinationales et des institutions plutôt que du conflit car il faut distorquer les idées tellement déviées par la propagande de masse.

Selon Al-Jazeera et Marwan Bishara, Israël est le plus important bénéficiaire de l’aide de la part des Etats-Unis depuis la deuxième guerre mondiale. Le lobby pro-israélien nous dit que c’est un scénario gagnant-gagnant pour les Etats -Unis et l’Israël. Mais, cela est un faux raisonnement qu’ils font passer à travers les médias américains et surtout au contribuable américain qui va payer l’addition de cet accord.

Pour l’info, chaque contribuable américain payera plus de 300$ par personne aux Israéliens et l’industrie de l’armement selon AlterNet. Néanmoins, toute l’aide devra être dépensée sur les entreprises de défense des Etats-Unis qui fourniront l’état d’Israël.

Depuis la guerre froide, Israël a “gagné” les subventions militaires et économiques de la part des Etats-Unis comme un de ses clients fidèles contre l’Union soviétique et ses alliés dans la région du Moyen-Orient et au-delà. Israël a reçu une aide plus importante, de la part des Etats-Unis ($62.5bn), que celle qu’ils ont octroyé, à la fois pendant la Guerre froide (1949-1996), en Afrique, en Amérique Latine et aux Caraïbes ($62.4bn).

Mais depuis la fin de la Guerre froide, Israël n’a aucun apport stratégique réel pour les Etats-Unis. Pour le journaliste d’Al-jazeera, Israël est maintenant devenu un fardeau, même une nuisance pour les Américains.

Le gouvernement des États-Unis fait don de l’argent de contribuable, dans des périodes difficiles pour son économie comme l’actuelle, afin de continuer le financement des territoires occupées de la Palestine par l’état hébreu. La critique de cette occupation grandit petit à petit au sein de la société américaine – sur des campus des universités, dans des institutions religieuses ou dans des syndicats/ associations. (1)

Sources:

 

Advertisements

9 thoughts on “L’échec de la politique unilaterale des Etats-Unis au conflit israélo-palestinien n’est plus à démonter.”

      1. Sans compter la Turquie qui se retrouve en sandwich entre Europe et Orient et qui se retrouve à vivre avec une schizophrénie culturelle. Sans compter les conflits passés entre Israel et l’Egypte etc etc… La problématique du monde Arabe, commence à la fin de la 2nde guerre mondiale et s’éternise jusqu’à aujourd’hui

        Liked by 1 person

  1. Pingback: Micheline's Blog

Thank you for your contribution

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s