femme-algerie-harcelement

Algérie: Une femme se fait insulter dans la rue pour sa tenue trop provocante. Analyse

  • (Sexual harassment in Algeria/ videos)

Une femme a fait une expérience pour le moins insolite à Alger. Dans la capitale algérienne, elle s’est promenée dans les rues vêtue d’un jean et d’une chemise, et a dû faire face aux insultes des hommes qui ont jugé sa tenue provocante.

Lorsque cette vidéo nous a attiré l’attention, il y a quelques semaines, on a décidé d’y regarder de plus près avant de tirer nos conclusions! Certes, il est question du rôle de la femme  dans la société algérienne mais la vidéo donne l’impression que cette attitude est partagée, de manière générale, par tous les hommes du pays, ce qui est faux. Néanmoins, on ne peut pas ignorer le choc que la société algérienne a subi, ce mois-ci, quand une femme, Amira Merabet, a été brûlée vive à Constantine.

Même si cela pourrait arriver ailleurs mais de façon assez différente comme aux Etats-Unis:

il est vrai qu’il faut se poser des questions sur l’éducation des jeunes vis à vis les femmes en Algérie et au-delà. Certes, cette tenue, ne pourrait être considérée comme provocatrice, en aucun cas, dans les rues d’Athènes, à Londres, à Paris ou même à Istanbul (jusqu’à récemment ). À mon avis, il y a des chances que cette vidéo soit un petit peu truquée.

Une autre vidéo quand même montre que les passants réagissent fermement quand une femme se fait agresser dans la rue :

Pourtant, la première vidéo a été tournée en 2014 et pas en 2016 comme c’est indiqué sur les sites d’info ! Donc, il ne faut pas faire l’amalgame entre cette vidéo avec la loi entrée en vigueur cette année dans le pays sur les violences faites aux femmes! Ainsi, il faut arrêter la  désinformation, par les journalistes,  sans avoir recours à la source principale!
La jeune fille filmée par une caméra cachée est assaillie par les remarques ou les insultes – censurées dans la vidéo – des hommes et autres adolescents debout devant les portes d’immeubles, devant les devantures de magasins, de passage sur une moto ou squattant les bancs publics. Elle est partout reluquée.

Un véritable scandale sexuel qui a bouleversé et secoué le pays depuis 4 ans se passe dans l’Office de Promotion et de Gestion Immobilière (OPGI) de Blida où Halil Rezki, le directeur adjoint de cet OPGI, a été filmé en flagrant délit d’harcèlement sexuel par sa victime, une jeune femme qui travaille dans l’administration. Selon algérie-focus, la victime  avait déposé une plainte contre le directeur adjoint de l’OPGI: “Mais elle n’a nullement été entendue et a subi beaucoup de pressions pour abandonner son poste”

Selon  de Al Huffington Post MaghrebAlger est souvent le théâtre de harcèlement envers les femmes.

 Certains jeunes chômeurs, souvent drogués, n'hésitent pas à proférer des propos obscènes envers certaines femmes passantes, souvent dans la plus grande indifférence de la police ou des autorités. Les propos peuvent devenir des attouchements voir des violences ou viols si les passants n'interviennent pas.

Dans certains quartiers, une femme accompagnée d'un homme mais sans enfants étant très mal vue, des femmes algéroises n'ont souvent d'autre choix que de se déplacer en ville au volant et d'éviter la rue au maximum.

A Lire :

Advertisements

3 thoughts on “Algérie: Une femme se fait insulter dans la rue pour sa tenue trop provocante. Analyse”

Thank you for your contribution

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s