Costas Mavrides

Demain, il sera trop tard aussi pour Chypre (Opinion)

Opinion Politique Indépendante

Écrit par M. Costas Mavrides

Député Européen chypriote ,(S&DDIKO) –costas.mavrides@europarl.europa.eu

Le Vendredi, 4 Novembre 2016 à l’aube un message électronique est arrivé sur ma boîte mail titré “Demain, il sera trop tard” qui décrivait le nouveau pas impitoyable du régime d’Erdogan d’arrêter les deux coprésidents du  Parti Démocratique des Peuples (pro-kurde)Selahattin Demirtas et Figen Yuksekdag, tout comme d’autres députés du même parti. Dès à présent, des dizaines de milliers de personnes ont été évincées ou emprisonnées, y compris la moitié des juges/procureurs, des professeurs, des universitaires, des journalistes, des membres des corps de sécurité du pays, des maires et députés élus sous l’inculpation de propagande terroriste. L’hystérie autour de l’islamo-fascisme est en train de  considerer comme suspect  celui qui ne soutient pas aveuglément Erdogan, qui a pris un prêt d’une banque ou encore celui à qui l’enfant a étudié dans une école financée par un adversaire politique à lui.

Malgré la persécutions très dures, le Parti Démocratique des Peuples reste comme la troisième force importante au sein du parlement turc et cela est considéré comme un obstacle pour Erdogan et son régime sur son chemin de devenir un dictateur absolu sous le couvert d’une démocratie turque dite…. Présidentielle!

Eu égard aux conditions actuelles, M. Erdogan est en effet un Hitler des temps modernes. Dans les années 1930,  il a été faussement estimé que le monde  parvenait à tempérer Hitler, certains l’acceptaient et récompensaient ses actes afin d’éviter le pire. Finalement, le pire scénario l’a remporté  avec des millions de morts et d’immenses souffrances et de grandes destructions comme le leader visionnaire Churchill a insisté autrefois.

Qui se souvient aujourd’hui de ceux qui ont avancé alors des arguments, à cette époque, pour justifier une possible conciliation avec Hitler afin de nous sauver, mais, finalement ce serpent a attaqué l’humanité? Des politiciens qui veulent montrer l’exemple, aujourd’hui, et  crient le plus fort possible “Plus jamais de fascisme” mais en ce qui concerne Erdogan ils inventent des excuses sans fin.

Le jeudi 3 Novembre, un jour avant l’arrestation de la direction du Parti Démocratique des Peuples (HDP)en assistant à une émission politique avec des représentants des deux partis politiques chypriotes AKEL et DISI, je leur ai posé directement la question sur la securité du peuple grec habitant l’île, le lendemain d’une solution-dissolution  et aussi dans la mise en œuvre de celle-ci, compte-tenu l’historique de la Turquie sûrement dans l’ère d’Erdogan. On est en train de regarder son  islamo-fascisme et son comportement furieux  et malgré nos désaccords sur la nouvelle donne pour la solution au problème chypriote recommandons que tous les engagements concernant la Turquie (Par exemple, le retrait des troupes d’occupation du nord de l’île, une expulsion de colons, et une restitution des territoires occupés à la partie grecque majoritaire sur l’île) doivent être satisfaits  avant de faire  entrer en vigueur une quelconque solution.  Pendant cette émission, des représentants de DISI et AKEL ont été obligés de dire qu’ils ne font pas confiance ni à la Turquie ni à M. Erdogan, mais ils n’ont pas fait de commentaires sur cette proposition.  

Dans tous les cas, après que la République de Chypre va disparaître et nous allons atteindre le point de non-retour, après que cet Etat internationalement reconnu va être remplacé par deux États constitutifs égaux, la Turquie aura  acquis le droit de conduire cet Etat à deux têtes premièrement à un effondrement et le pire va arriver par la suite. Néanmoins, à cause  des besoins de communication, quelques fanfarons sont obligés d’affirmer ouvertement qu’ils ne font pas confiance à M. Erdogan, parmi lesquels qui lui ont rendu visite en le louant pendant des années, mais ils n’ont rien de concret à nous dire sur la façon dont on prévoit  la sécurité et la mise en oeuvre de nos sauvegardes minimales en cas d’une solution probable entre les deux parties.

De manière honnête, malgré notre point de vue qui est diamétralement opposé au Président de la République de Chypre et ses ambitions autour du sujet de la solution au problème de Chypre (il voudrait réintroduire pas à pas le Plan Annan qui a été rejeté massivement), on cherche à résoudre toute préoccupation bilatérale de manière constructive.  Les critiques et les suggestions qu’on lui faisons ne servent qu’à demontrer que ce Président qui est en train de négocier en notre nom, est libre à le faire ainsi aussi longtemps qu’il le veut.

Depuis plus d’un an et demi, nous insistons au fait que chaque jour qui passe avec Erdogan au pouvoir,  le coût humain il grandit et le prix à payer à l’intérieur et à l’extérieur de la Turquie pour se débarrasser de cette bête sauvage va augmenter au fur et à mesure du temps. Avec la solution qui est en train d’être spécifiée, demain il sera trop tard pour sauver Chypre. Quand tout va voler en éclats, n’allons pas prétendre qu’on n’était pas au courant…

*Les opinions exprimées dans cet article ne reflètent pas nécessairement les vues d’Eyes of Europe and the Middle East. Le site Eyes on Europe and the Middle East milite pour les droits des grecs et turcs chypriotes sur une terre qui a vécu autant de guerres. Le site Eyes on Europe and the Middle East ne supporte en aucun cas le PKK. Traduit avec l’accord du député.

Traduction: Eyes of Europe and The Middle East, Photo credit:  Costas Mavrides- DIKO

 

Advertisements

4 thoughts on “Demain, il sera trop tard aussi pour Chypre (Opinion)”

Thank you for your contribution

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s