sophia aram

Sophia Aram: “I love Paris” puisque “Paris n’est plus Paris”

  • “Paris n’est plus Paris” :  Sophia Aram adresse un message en anglais à Donald Trump sur France Inter (vidéo sous-titré en français)// Sophia Aram, a French humourist, respond to Donald Trump’s comments that “Paris is no longer Paris”

Trump’s initial remarks came during a speech at the Conservative Political Action Conference. The president criticized Europe’s handling of recent Islamist terrorist attacks, saying his friend “Jim” no longer wants to take his family to the French capital.

Also the French President Francois Hollande took issue with Donald Trump’s  comments about Paris, in which the American President claimed he had a friend who felt “Paris is no longer Paris” in the wake of recent terrorist attacks.

“There is terrorism and we must fight it together. I think that it is never good to show the smallest defiance toward an allied country. I wouldn’t do it with the United States and I’m urging the U.S. president not to do it with France,”

“I won’t make comparisons but here, people don’t have access to guns. Here, you don’t have people with guns opening fire on the crowd simply for the satisfaction of causing drama and tragedy,” Hollande said, responding to questions during a visit at the Paris Agric fair.

Paris mayor Anne Hidalgo and French Foreign Minister Jean-Marc Ayrault additionally responded to Trump’s comments via Twitter on Friday.

Parisian mayor Anne Hidalgo responded to Mr Trump’s insults by tweeting: “To @readDonaldTrump and his friend Jim, in @LaTour Effel we celebrate the dynamism and spirit of openness of Paris with Mickey and Minnie.”

More than 230 people have died in a series of assaults in France since the beginning of 2015, and the country has been under a state of emergency rules since November the same year.

  • Français:

Espérons que le message traverse l’Atlantique. Dans sa chronique hebdomadaire sur France Inter, l’humoriste a énuméré toutes les raisons qui la rendent fière de vivre en France et à Paris. La cause: une critique ou attaque de Donald Trump vis à vis la France que “Paris n’est plus Paris” (en citant un “ami” probablement imaginaire qui visitait la capitale chaque année)

L’humoriste, qui tient une chronique hebdomadaire au sein de la matinale de France Inter, a donc consacré son apparition de ce lundi 27 février aux déclarations controversées de Donald Trump.

 Pour défendre sa politique migratoire, le président américain a cité vendredi “son ami Jim” qui ne met plus les pieds dans la capitale française à cause du terrorisme et de l’insécurité. “Je ne l’avais pas vu depuis longtemps et j’ai dit ‘Jim, comment va Paris ?’; ‘Je n’y vais plus. Paris n’est plus Paris'”, a-t-il poursuivi. “Il n’aurait jamais raté une occasion. Aujourd’hui, il n’envisage même plus d’y aller”, a encore raconté le président des États-Unis.
François Hollande a répondu samedi avec une pointe d’humour à cette attaque lors d’une visite à Disneyland Paris, en visant Donald Trump sans le nommer : « La France est aimée (…) par les Américains, enfin la plupart des Américains, et partout dans le monde. J’enverrai peut-être un billet spécial à l’un d’entre eux pour qu’il vienne au moins à Eurodisney et qu’il comprenne ce qu’est la France. »
De la même manière , la maire de Paris, Anne Hidalgo, a dénoncé plus sobrement « les propos inamicaux » du président Donald Trump.
  • Le texte de la chronique en français :

Cher président Donald Trump,

J’ai entendu l’histoire de votre ami qui avait l’habitude de voyager à Paris, mais qui ne veut plus venir parce que je le cite « Paris, n’est plus Paris ».

Tout d’abord je suis heureuse de vous entendre mentionner Paris, ça veut dire que vous connaissez Paris. Enfin ça veut dire que vous connaissez quelqu’un qui connaît Paris.

Et je dois dire que d’une certaine manière votre ami a raison parce que Paris a changé.

Depuis les attaques de 2015, nous autres, les parisiens, nous avons plus que jamais conscience que nous vivons dans une ville merveilleuse.

Et si l’EI a décidé de nous attaquer c’est avant tout à cause de notre liberté et à cause de ce que nous sommes.

Nous avons été ciblés parce que nous n’avons absolument rien en commun avec eux, et je suis fière de vivre dans ce pays à cause de toutes ces différences que nous avons avec l’EI.

Je suis fière de vivre dans un pays dans lequel notre président peut être athée, et n’a pas besoin de mentir à ce sujet.

Je suis fière de vivre dans un pays dans lequel on ne demande à personne de jurer sur la Bible, parce qu’en France la séparation de l’Eglise et de l’Etat n’est pas négociable, et ce depuis 1905.

Je suis fière de vivre dans un pays dans lequel on ne demande pas aux gens quelles sont leurs croyances religieuses car nous considérons que la religion est une affaire personnelle.

Je suis fière de vivre dans un pays dans lequel on ne considère pas le réchauffement climatique comme un Hoax.

Je suis fière de vivre dans un pays dans lequel je peux aller à la plage sans soutien-gorge, même si pour être tout à fait honnête je ne porte jamais de soutien-gorge, parce que je n’ai pas de seins, mais bon…

Je suis fière de vivre dans un pays dans lequel les journalistes sont respectés par leur président.

Je suis fière de vivre dans un pays dans lequel les femmes sont traitées avec respect et considération par le président (on attend encore pour l’égalité salariale, mais on a encore de bons espoirs)

Je suis fière de vivre dans un pays dans lequel le président ne partage pas le sexisme, l’homophobie, l’adoration des armes et de Dieu avec l’EI.

Nous sommes fiers de toutes ces choses qui font de nous ce que nous sommes et que l’EI déteste tellement.

Une des choses que l’EI deteste à propos des français c’est notre résilience, exactement comme celle dont ont fait preuve les américains après le 11/09, ce qui nous ont servi de modèle au moment où nous luttions avec les conséquences de nos attaques.

Alors peut-être que votre ami n’aime pas le nouveau Paris, mais demandez aux 3,5 millions de touristes américains qui sont venus en France l’an passé, je ne suis pas sûre qu’ils seraient du même avis.

Nous aimons Paris, nous aimons la France, et si vous voulez vous faire votre propre opinion, venez passer quelques jours à Paris, ce ne sera peut-être pas aussi rigolo que quelques jours en Russie pour des fêtes à base de golden-showers avec des prostituées russes, mais je serais ravie de vous servir de guide… à condition que vous n’essayez pas de m’attraper par la chatte, parce que dans ce cas, et malgré tout le respect que je vous dois, je serais obligée de vous attraper par les couilles (enfin ce qu’il vous en reste)

Une autre chronique de Sophia Aram:

Sources: France Inter, Reuters, Youtube, AFP. Photo: Capture d’écran sur Youtube.

 

Advertisements

6 thoughts on “Sophia Aram: “I love Paris” puisque “Paris n’est plus Paris””

  1. Très bien dit !!! j”ai bien pensé qu’avec les propos de Trump, que les français réagirait 🙂 puis au moins … s’il ne viens plus a Paris, c’est une bonne chose pour vous … ayez une pensée pour nous qui somme voisin des américains

    Liked by 2 people

Thank you for your contribution

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s