Category Archives: Irak-Iraq

Avant Daesh et après Daesh à Mossoul, les ravages de la guerre //Satellite Images before and after Daesh in Mosul documenting the devastation of war(EN/fr)


In June 2014, ISIS seized control  Mosul, the second biggest city in Iraq,in a powerful demonstration of the threat posed by a rapidly expanding extremist army to the fragile stability of Iraq and the wider region.

Two years later, in 2016 Iraqi Prime Minister announced the beginning of the operation  to retake Mosul from ISIS, helped by the international coalition.  And on the 9th of July, after several  months of heavy war,the city was liberated.

During the operation, Iraq’s military has suffered heavy losses in Mosul, and the battle to retake it has brought death and destruction on the city and its people.The fighting has uprooted most of Mosul’s inhabitants. About 900,000 people have been displaced, roughly half of the city’s pre-war population, aid agencies estimate. Most are in squalid displacement camps nearby, suffering through sweltering summer heat.

Caught in the crossfire, thousands of civilians lost their lives in the fighting. ISIL prevented residents from escaping, and even herded villagers from nearby settlements into Mosul. The militants fought Iraqi forces from houses packed with terrified families, and the return fire and air strikes from the US-led coalition frequently killed civilians used as human shields by the extremist group. The death toll is really high: 2 500 to 4 000 deaths and all zones of the city destroyed by 55 %. The streets are in ruins and buildings completely destroyed even if some families managed to resist during the war!

fr: En juin 2014, la ville de Mossoul tombait entre les mains de l’organisation Etat islamique (EI). Deux ans plus tard, le premier ministre irakien annonçait le début de l’opération de reconquête, aidée par la coalition internationale. Et c’est le 9 juillet, après des mois de guerre, que la ville était reprise. Mais le bilan est lourd : 2 500 à 4 000 morts et des zones détruites à 55 %. Les rues sont en ruine, les bâtiments à terre et quelques familles ont réussi à résister pendant les attaques. 

  • Image Credit: Video Caption
Advertisements

ArteTV: Irak : la guerre du feu & Iran : cache-cache avec les Mollahs


  • Irak: Depuis le mois d’août dernier, 19 puits de pétrole ont été incendiés par les djihadistes de Daech pour ralentir l’avancée des forces irakiennes.

Seulement dix puits ont pu être totalement éteints. Les pompiers irakiens livrent un combat quotidien pour tenter de contrôler les flammes des puits de pétrole. Des conditions de travail désastreuses, au milieu de colonnes de fumées toxiques qui s’échappent en continu, recouvrant Qayyarah et ses environs d’une épaisse couche de suie.

Une fois la zone sécurisée et le feu sous relatif contrôle, les soldats du feu injectent de l’eau dans le puits grâce à un tuyau placé à l’intérieur avant de le recouvrir de terre. Un long processus qui explique pourquoi seuls dix des 19 puits en feu ont été éteints. Selon le programme environnemental de l’ONU, les incendies de pétrole brut produisent un large éventail de polluants, notamment de la suie et des gaz qui entraînent des problèmes de santé comme des irritations de la peau et des essoufflements. Quelles sont les conséquences économiques et sanitaires des puits de pétrole en feu ? Quelles sont les conséquences humaines, sociales et économiques issues de la domination de Daesh durant 2 ans ? Quel avenir les habitants de cette zone peuvent-ils espérer pour leur région ?

De Stéphanie Lamorré ARTE GEIE / Memento – France 2017

  • Iran: UN FILM DE MYLÈNE MASSÉ ET REZA MADI

Au-delà de l’étroit contrôle religieux imposé par le puissant régime des Mollahs, la jeunesse de Téhéran contourne régulièrement les interdits et les lois islamiques pour bâtir son propre espace de liberté.

Derrière les murs des appartements, sur les hauteurs de la ville ou encore à l’intérieur des voitures, immersion dans la Téhéran interlope.

La journaliste, qui s’est rendue sur place l’été dernier en se faisant passer pour une touriste, a pu filmer tous ces moments de rébellion éphémère. Elle est parvenue à tisser des liens profonds avec cette jeunesse iranienne prête à prendre tous les risques pour respirer un peu. Notamment avec une jeune femme, sa famille et un couple homosexuel, provoquant ainsi des moments intimes, révélateurs d’une société iranienne oppressée.

Ces femmes et ces hommes nous embarquent dans leurs virées nocturnes avec la prudence requise. Les Basidjis, ces impitoyables miliciens religieux ne sont jamais bien loin…

De Mylène Massé et Reza Madi ARTE GEIE / Premières Lignes – France 2017