Tag Archives: AFD

Germany: AfD leader praised the Nazi Wehrmacht


Original Source: Written By Johannes Stern WSWS.Org

Just days before the federal election, the consequences of Germany’s return to a policy of war and militarism are becoming ever more apparent. At a meeting of the right-wing extremist Alternative for Germany (AfD) in the state of Thuringia at the beginning of September, the party’s leading election candidate, Alexander Gauland, called for Germany’s Nazi past to be seen in a positive light.

Continue reading Germany: AfD leader praised the Nazi Wehrmacht

Advertisements

#MakeFranceGreatAgain : comme elle était pendant la 2ème Guerre Mondiale :Le FN est un Parti qui a soutenu pendant la guerre la collaboration avec les nazis


Beate et Serge Klarsfeld, qui ont consacré leur vie à débusquer les anciens nazis, ont comparé en 2015 l’ascension de Marine Le Pen en France à celle d’Adolf Hitler en Allemagne, soulignant qu’ils avaient tous deux remporté leurs voix démocratiquement. “Elle les a librement mais le parti nazi les a eues aussi librement”, a dit Serge Klarsfeld sur Europe 1.” Les dirigeants du FN sont porteurs d’un fascisme à la française, de changer la mémoire de ce qui s’est passé pendant la guerre, [Marine Le Pen] n’a pas rompu avec son père”, a ajouté Serge Klarsfeld.

Ayant lancé sa campagne à Lyon le mois dernier, la candidate présidentielle du Front National (FN), Marine Le Pen, a dévoilé 144 engagements dans son programme électoral. Elle préconise des mesures brutales contre les immigrants et en particulier contre les musulmans, une politique intérieure sécuritaire, une augmentation des dépenses militaires, et une rupture avec l’OTAN et avec l’Union Européenne (UE).

Malgré l’hostilité massive envers le programme de Mme Le Pen dans la population française, Marine Le Pen a encore de fortes chances de remporter les présidentielles selon les sondages. N’oublions pas que les sondages donnaient vainqueur Hillary Clinton à 60% même la veille des éléctions américaines. Souvent, les sondeurs s’appuient sur une donnée simple : le “souvenir du vote”. Quand ils sont interrogés, les Français sont invités à dire pour qui ils ont voté à la présidentielle précédente. Longtemps, le score du Front national était sous-déclaré. Il y avait là un véritable vote caché. Au contraire, le vote Front national est aujourd’hui bien assumé.

  • Une filiation entre Pétain et Le Pen

Il existe néanmoins des liens de filiation historique entre le régime de Vichy et le Front national. “Voir en Le Pen un émule de Mussolini ou d’Hitler, c’est non seulement une erreur mais une perte de temps”, expliquait ainsi l’historien contemporain Pierre Milza, en 2003, à la revue Outre-Terre. Pour autant, précisait-il, “l’extrême droite française, comme il faut la nommer sans ambages, a une référence fondamentale, c’est Vichy. […] Sa clientèle, ses réflexes, son racisme font d’elle l’héritière de cette catastrophe historique pour la France”.

Jean- Marie Le Pen, le grand-père et fondateur du parti, au coté du fondateur du GUD, Alain Robert (à gauche) et de l’ancien collaborationniste Roland Gaucher (au centre)

676564_france-politique-le-pen

En effet, dès son origine le Front national est marqué par ses liens avec l’extrême droite la plus dure. On trouve par exemple parmi ses fondateurs les anciens collaborationnistes Roland Gaucher (responsable des jeunesses nationales populaires entre 1942 et 1944, lui aussi sur l’image) et Léon Gaultier (combattant de la Waffen-SS durant la Seconde Guerre mondiale).

 Lors de sa fondation, le premier bureau politique du FN était notamment composé de François Brigneau, qui s’engagea dans la Milice du gouvernement de Vichy le 6 juin 1944, ou de Pierre Bousquet, engagé volontaire dans la division Charlemagne, qui regroupait des Waffen SS français. Contacté par l’AFP, le secrétaire général du FN à l’époque, Steeve Briois, a, de son côté, fait valoir que le FN comptait parmi ses députés européens élus en 1984 un ancien Compagnon de la Libération, Michel de Camaret, mort en 1987.

En avril 2010, Jean-Marie Le Pen, grand habitué des dérapages verbaux sur la Seconde guerre mondiale, avait affirmé que les juifs français avaient “bénéficié d’une indulgence” de la part du Maréchal Pétain. “Feindre de croire que le maréchal Pétain était responsable de la persécution des juifs pendant la guerre, c’est une pensée scandaleuse. Adolf Hitler ne demandait pas l’autorisation à Philippe Pétain de faire ce qu’il voulait faire (…) nous étions occupés et cette occupation faisait des troupes allemandes les responsables de la vie des Français”, avait-il estimé.

Marion Maréchal-Le Pen, la petite-fille et actuelle députée du parti: 

PHOda879bc2-a27c-11e2-b279-5b8cebaf6336-805x453

C’est le Point, qui a publié cette photo. Elle date de la fin 2012, lors de la soirée du 40ème anniversaire du Front national. On y aperçoit au centre, la députée FN Marion Maréchal-Le Pen entourée de membres de groupes radicaux d’extrême droite comme le leader du GUD Edouard Klein (accroupi sur la droite) ou encore une figure du mouvement skinhead Baptiste Coquelle (au centre de l’image et portant un casque SS sur l’image en médaillon)2.

La tentative de dédiabolisation du Front national a échoué. Les exclusions médiatiques de militants radicaux n’ont en rien changé la nature même de ce qu’est ce parti. Un parti d’extrême droite, antirépublicain et profondément antisocial. Ces images comme  d’autres sur le net en attestent, le FN est depuis sa création lié aux organisations les plus dures de France et d’Europe. L’arrivée de Marine Le Pen  à la tête du parti n’a rien changé à cela. Il est temps que le traitement de faveur réservé qui lui réserve certains médias cesse et que le véritable visage du FN soit dévoilé sur la scène publique. 

Pourtant, pour l’anecdote, en Allemagne le patron de l’AfD (du parti populiste Alternative pour l’Allemagne) a déclaré au quotidien Frankfurter Allgemeine Zeitung (FAZ) mercredi 11 janvier que le FN était un parti « socialiste ».

« Je trouve que le FN (Front national) ne nous correspond pas du tout », a estimé le patron de l’AfD à Berlin, Georg Pazderski, dans le quotidien Frankfurter Allgemeine Zeitung (FAZ). « Le FN est en fait un parti socialiste. Moi, personnellement, j’ai des réserves », a-t-il ajouté.

Les «négationnistes» du racisme et la libération de la parole raciste

«Combiné avec la mission civilisatrice, le suprématisme blanc est un élément fondamental de l´idéologie coloniale. Le fardeau «The white man burden» repose sur les seules épaules de la race blanche. C´est à cette occasion que le père de l´Ecole républicaine, Jules Ferry, partisan du mythe ´´des races supérieures qui ont un droit sur les races inférieures et un devoir de les civiliser´´, trouve la parade s´agissant des droits de l´homme en disant qu´ils ne s´appliquent pas dans les colonies…. Pierre de Coubertin, le père des Jeux olympiques n´aimait pas les Noirs. Pour lui l´athlète doit être de race blanche Ce qui a fait dire à Sophie Bessis qu´en définitive, l´idéologie nazie n´a pas jailli du néant, il n´y a pas eu de rupture avec les idées ambiantes, mais filiation. Les idéologues du XIXe siècle comme Renan, Gobineau, Chamberlain, Kipling et avant eux Voltaire, Montesquieu, ´´les philosophes dits des Lumières qui avaient pour certains des actions dans les compagnies négrières´´, ont fait le lit du nazisme. A bien des égards, ce siècle dit des Lumières fut un siècle des ténèbres pour les colonisés.»(2)

Pour le Professeur Chems  Eddine Chitour, il y a 79 ans, dans la nuit du 9 au 10 novembre 1938, Hitler déclenchait la «Nuit de Cristal» pour terroriser les juifs. L’Allemagne se souvient de cela cette année dans le recueillement. Partout en Europe et notamment dans les Pays-Bas, l’Allemagne et la Grande-Bretagne, le délit de faciès et de religion fait que les allogènes sont montrés à la vindicte publique. Certains expliquent cela par la crise, l’étranger qui vole «le pain des Français» dirait Fernand Reynaud. Assisterons-nous à de nouvelles Nuits de Cristal qui concerneront, cette fois-ci, les allogènes, surtout s’ils appartiennent à l’Islam la religion honnie qui est de plus en plus le carburant des partis non plus de l’extrême droite, mais aussi de la droite et de la gauche, tout ceci pour la conquête du pouvoir. Assurément, de lourds nuages se profilent au-dessus des Arabes et des mélanodermes que le corps social européen se refuse à absorber..

Sources: