Tag Archives: Chypre

Le voyage du dictateur Erdogan au Vatican tandis que son massacre contre les Kurdes se continue!


Les images sont insoutenables. Le corps d’une femme dénudée gît à terre, elle a été visiblement torturée, ses seins ont été découpés et autour de son corps mutilé, les soldats dansent, hurlent de joie et crient «Allah Akbar». Elle s’appelait Barin Kobané, son nom de combattante. Elle était kurde et elle est morte pour sa liberté , massacrée par les hommes d’Erdogan.

Le président turc a été reçu par le pape, ce lundi 5 février 2018 à Rome. Une visite historique et hypocrite de la part de tous les deux.Au cours de 50 minutes de discussions “cordiales”, François et Recep Tayyip Erdogan, ont notamment abordé lundi matin “la situation au Moyen-Orient, avec une référence particulière au statut de Jérusalem, mettant en exergue le besoin de promouvoir la paix et la stabilité dans la région à travers le dialogue et la négociation, en respectant les droits de l’Homme et la loi internationale”, précise un bref communiqué du Vatican.

Néanmoins, la question sur la destruction du patrimoine chrétien par la Turquie en cours ou au passé demeure. 

 

«Protection du statu quo»:L’annexion de la partie orientale par Israël n’a jamais été reconnue par les Nations unies. «Le statut de Jérusalem est une question centrale pour les musulmans comme pour les chrétiens, et le pape comme moi-même sommes engagés dans la protection du statu quo», a déclaré le président turc dans une interview accordée au quotidien italien La Stampa.

Pour la première fois depuis 59 ans, un chef d’Etat turc a été reçu dans le plus petit Etat du monde ce lundi. Recep Tayyip Erdogan, en retard mais souriant, s’est rendu au palais apostolique du Vatican, où l’attendait un pape François à la mine plus fermée. Les deux hommes ont passé près de 50 minutes ensemble.

Aujourd’hui, presque trois semaines après le début de l’opération de l’armée turque en Syrie, et les grands humanistes des gouvernements européens, si prompts à condamner Israël pour le simple fait de construire des immeubles d’habitation en Judée Samarie, ne réagissent toujours pas.

C’est ainsi que depuis le 20 janvier, le président turc Recep Tayyip Erdogan a lancé une invasion du Kurdistan syrien en totale violation du droit international. L’armée turque, ses chars, son artillerie et son aviation bombardent et détruisent les villages de l’enclave kurde d’Afrin, au nord-est de la Syrie et se livrent à des massacres sur les populations civiles.

Alors qu’Ankara mène des bombardements en Syrie, le Saint-Siège plaide pour que cessent les armes. Le pape a offert à son hôte un médaillon représentant un ange étranglant le démon de la guerre, « le symbole d’un monde basé sur la paix et la justice », a-t-il dit. Continue reading Le voyage du dictateur Erdogan au Vatican tandis que son massacre contre les Kurdes se continue!

Advertisements

Unite Cyprus Now: It’s Now or Never


Both  sides of the political divide in Cyprus (Greek and Turkish) have renewed efforts to reunite the island more than 40 years after the island was divided along ethnic lines in 1974 when Turkish troops invaded after supporters of union with Greece led a failed coup d’état.  THE FANATICS won and lot of people died from both sides. A lot of bodies have not been identified yet.

buffer zone cyprus
Credit: Eyes on Europe and the Middle East

Greek Cypriot leader Nicos Anastasiades and Turkish Cypriot leader Mustafa Akinci met in the Swiss Alpine resort of Crans-Montana, joined by senior UN and European Union officials and the foreign ministers of Greece and Turkey.

“We came here for a solution. This problem, which has been continuing for 50 years, should now be resolved,” Foreign Minister Mevlüt Çavuşoğlu said at the closed meeting, according to Hurriyet Daily News (Turkey)

Meanwhile, a big number of Greek Cypriots and Turkish Cypriots sent a message of reunification in Cyprus on Wednesday night. Members of 100 or more parties, unions and ordinary Cypriots as well assembled in the buffer zone cutting through Ledra Street in Nicosia, the divided capital of the island, as the Greek and Turkish Cypriot leaders, Greece, Turkey and the UK, were holding a conference in Geneva in a bid to settle the decades-old problem.

The demonstrators held flags that read ‘Peace’ and placards saying ’50 years of failed negotiations. Solve it now’ and ‘#unitecyprusnow.

Credit : Dayanişma Facebook/caption

Français:

Dans la station alpine suisse de Crans-Montana, les négociations pour la réunification de l’île méditerranéenne de Chypre ont été relancées. Chypriotes grecs et turcs ont repris mercredi leurs négociations en Suisse dans une atmosphère “constructive”, a constaté le médiateur de l’ONU, qui juge qu’une réunification de l’île divisée depuis plus de 40 ans “n’est pas hors de portée”. Chypre est actuellement divisée par une ‘ligne verte’, contrôlée par les Casques bleus de l’ONU.

Entre-temps, un grand nombre de Chypriotes grecs et des Chypriotes turcs a envoyé un message de réunification à Chypre dans la nuit de mercredi à jeudi. Les membres de 100 voire plus de partis , unions-syndicats et des citoyens Chypriotes ordinaires se sont aussi réunis autour de la zone tampon sur la Rue Ledras à Nicosie, la capitale de l’île toujours divisé. En même temps, les leaders chypriotes grecs et turcs, la Grèce, la Turquie et le Royaume-Uni, tenaient une conférence à Genève en vue de régler ce problème qui date déjà des plusieurs décennies.

Actuellement, les trois «garants» de la sécurité de l’île – Turquie, Grèce et Grande-Bretagne, ex-puissance coloniale – conservent le droit d’intervenir militairement. Mais Nicosie, soutenue par Athènes, réclame le retrait de tous les soldats turcs, ce que refusent les Chypriotes turcs.

Selon Libération qui évoque une source diplomatique, la Turquie serait prête à réduire de 80% sa présence militaire.

Les manifestants tenaient  des drapeaux et des banderoles sur lesquels on pouvait lire #unitecyprusnow #Peace ou encore “50 ans des négociations ratées. Trouvez-nous une solution maintenant!”