Tag Archives: otan

Pourquoi les nouvelles sanctions contre la Russie pourraient être contre-productives pour l’Europe.


“Les nouvelles sanctions votées le 25 juillet par les Etats-Unis à l’encontre de la Russie, de l’Iran et de la Corée du Nord contredisent le droit international”, selon un communiqué du ministère français des Affaires étrangères publié le 26 juillet. Le président américain a promulgué mercredi 2 août les nouvelles sanctions économiques contre la Russie, adoptées par le Congrès pour punir Moscou de l’ingérence dans l’élection présidentielle américaine, a annoncé la Maison Blanche.

“Ce projet de loi, s’il était promulgué, permettrait l’édiction de mesures à l’encontre de personnes physiques ou morales européennes (…) De ce fait, la portée extraterritoriale de ce texte apparaît illicite au regard du droit international”, a déclaré la porte-parole du Quai d’Orsay Agnès Romatet. “Pour nous prémunir contre les effets extraterritoriaux de la législation américaine (ou d’autres législations), il nous faudra travailler à la fois à l’adaptation de nos dispositifs nationaux et à l’actualisation des dispositifs européens”

Le Sénat américain a voté à une large majorité  en faveur d’un alourdissement des sanctions imposées à la Russie, à l’Iran et à la Corée du Nord, malgré des objections du président Donald Trump sur le sujet. Jusqu’à présent, le régime de sanctions contre Moscou en raison de la Crimée a été coordonné des deux côtés de l’Atlantique, de façon à faire bloc. Les nouvelles sanctions au sujet de la Russie concernent son ingérence présumée dans les élections américaines et ses agressions en Ukraine.

Continue reading Pourquoi les nouvelles sanctions contre la Russie pourraient être contre-productives pour l’Europe.

Advertisements

Géopolitique: Tout sur la Turquie et ses alliés d’hier et d’aujourd’hui (vidéo)


Caroline Galacteros, éminente spécialiste en géopolitique, est l’invitée de cette émission. Elle intervient avec talent et pertinence sur un pays au cœur de l’actualité : la Turquie. Une des trois grandes puissances régionales du Moyen-Orient, la Turquie, a longtemps été la principale et fidèle alliée des Etats-Unis dans la région. Membre de l’OTAN, elle a toujours été un point d’appui pour la politique étrangère et de défense américaine dans la région.

Depuis 2011 et le début de la guerre en Syrie, la stratégie de son président Erdogan est illisible et ressemble à un double jeu. Soutien des rebelles syriens comme ses alliés occidentaux, il devient très vite le principal promoteur de l’Etat islamique et des groupes affiliés à Al-Qaïda. Par là même, il devient l’ennemie des Russes dont il menace ouvertement l’armée engagée sur le sol syrien. L’épisode de l’avion russe abattu par l’armée turque fait même craindre, aux observateurs internationaux, une escalade vers une troisième guerre mondiale.
Quelques mois plus tard, ce sont les Russes qui préviennent Erdogan de l’éminence d’un coup d’état contre lui. A partir de là, les deux pays se réconcilient en quelques jours et deviennent les meilleurs alliés au détriment des Américains.
Comment ces deux pays peuvent-ils s’entendre alors que chacun d’eux soutient un camp opposé à l’autre en Syrie ? Que deviennent les engagements des Turques auprès de l’OTAN ? Quelle sera la politique du nouveau président américain face à cette situation ?

Source: TVLibertés.